Economie

La Grande Bretagne aspire à un partenariat gagnant-gagnant avec l’Algérie

Le Royaume Uni aspire à une coopération et un partenariat gagnant-gagnant avec l’Algérie, a affirmé, mardi à Ghardaïa, l’ambassadeur britannique à Alger, Barry Robert Lowen.

La Grande Bretagne est animé d’une grande volonté de renforcer les liens de coopération avec l’Algérie, a déclaré M. Lowen à l’APS, en marge d’une visite de prospection des opportunités d’investissement et de partenariat dans la wilaya, soulignant que les deux pays recèlent de nombreux atouts majeurs et potentialités à même de favoriser et de renforcer un développement diversifié et intégré dans différents domaines tant économique, éducatif et culturel entre eux.

Le diplomate britannique a, à ce propos, expliqué qu’il s’attèle à instituer des partenariats qui tiennent compte des intérêts mutuels des deux pays suivant le principe gagnant-gagnant.

Les opportunités d’investissement qu’offre la région de Ghardaïa dans différents secteurs d’activités ainsi que les grands projets structurants lancés par les pouvoirs publics pour améliorer le climat des affaires et renforcer l’attractivité de la région ont été présentés à la délégation diplomatique dans le cadre de la visite organisée au siège de la Chambre de commerce et d’industrie du M’Zab (CCI-M) par les responsables de cette institution.

Les responsables de la CCI-M ont assuré que la région de Ghardaïa constitue une destination privilégiée pour l’investissement et le partenariat, à la faveur des avantages offerts pour inciter les hommes d’affaires britanniques à investir dans les secteurs vitaux tels que l’agroalimentaire, l’éducation et l’enseignement supérieur et la recherche scientifique.

Le diplomate britannique s’est montré fort intéressé par les atouts et les potentialités qu’offre la wilaya de Ghardaïa dans différents domaines de l’agriculture et la production laitière, le tourisme, et les efforts consentis pour l’enseignement de la langue anglaise dans la région.

L’ambassadeur du Royaume Uni a souligné sa volonté d’ériger des ponts entre les hommes d’affaires algériens et britanniques pour favoriser l’échange des expériences dans les différents domaines à même de contribuer au partenariat et à l’investissement « gagnant-gagnant ».

Abordant la question de l’apprentissage de la langue anglaise, Barry Robert Lowen assure que son pays est disposé à aider l’Algérie dans ce domaine.

Auparavant, l’ambassadeur du Royaume Uni s’est entretenu au siège de la wilaya avec le wali de Ghardaïa.

Des visites au siège de la radio locale et de l’université de Ghardaïa ainsi que des sites touristiques sont programmées pour la délégation diplomatique britannique au terme de cette visite de prospection dans la région.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close