En directAlgérie

Grève à Air Algérie : le SNTMA se pourvoit en cassation, accuse la direction

Algérie – Le feuilleton judiciaire entre la direction d’Air Algérie et le Syndicat national des techniciens de la maintenance des avions (SNTMA) se poursuit. Suite à une décision de justice déclarant « illégal » le préavis de grève déposé le 9 juillet dernier, voilà que le syndicat revient à la charge pour contester l’énoncé du tribunal de Dar El Beida qui a, à ce titre, pris en considération les quatre accusations de la direction du pavillon national.

Estimant qu’il s’agit d’accusations « sans fondement », le SNTMA a tenu à apporter dans un communiqué quelques clarifications pour contester la décision de justice. Parmi les points évoqués : l’organisation de l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) lors de laquelle la grève a été votée.

A ce sujet, il est mentionné, comme le reprend le communiqué, l’existence d’une « suspicion sur le travail effectué par l’huissier de justice » présent lors de cette assemblée. De même, « le PV (procès verbal) ne prouve en aucun cas que le quorum a été atteint ou comptabilisé d’une manière règlementaire ».

En outre, il est également reproché au SNTMA de n’avoir pas « mentionné le recours à la grève dans l’ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire ».

Dans sa réponse, le syndicat des techniciens d’Air Algérie assure que le but de cette assemblée a été clairement annoncé. « Aucun syndicat ne peut regrouper ou rassembler autres que ses adhérents », rappelle le SNTMA. Et d’ajouter, « il a été demandé à la corporation une prise de décision quant au devenir de ses revendications à bulletins secrets. Et par conséquent la déclaration d’un recours à la grève à l’ordre du jour d’une AGE aura été considérée de par la loi comme une incitation ».

Par ailleurs, le SNTMA a accusé la direction d’Air Algérie d’avoir recours à des « moyens déloyaux » pour « casser la dynamique » de la corporation. Des moyens « qui ne pourront qu’aboutir à une colère généralisée et une anarchie totale qui sera hors du contrôle du SNTMA », charge ce dernier.

Enfin, le syndicat a annoncé avoir entamé « une procédure de cassation auprès de la Cour d’Alger ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close