En direct

Grève des pilotes d’Air Algérie : Retour à la normale

La grève des pilotes de ligne d’Air Algérie, qui a cloué au sol les appareils de la compagnie durant la matinée de samedi, ’’n’a duré que quelques heures’’, indique la compagnie dans un communiqué.’’Ce matin, des perturbations ont eu lieu sur l’ensemble des vols programmés pour la journée du 18 mai’’, précise Air Algérie dans un communiqué transmis à l’APS, précisant que ’’cette grève n’a duré que quelques heures’’.Le rétablissement des vols dans l’après midi a été décidé après des ’’dicussions et négociations entre la direction générale à sa tête le P-DG Mohamed Salah Boultif et le syndicat’’ des pilotes de ligne, ajoute t-on.Ces discussions ’’portaient sur le protocole d’accord N.9 concernant la corporation des pilotes ainsi que du régime de travail’’, précise la directdion d’Air Algérie.Selon le syndicat des pilotes de ligne algériens (SPLA), la grève surprise de quelques heures samedi est motivée notamment par l’application des différents accords bilatéraux conclus avec la direction de la compagnie.’’Les pilotes de ligne d’Air Algérie ont observé un mouvement spontané de protestation’’, avec comme principales revendications ’’l’élaboration d’un statut particulier (régime spécifique) du pilote conformément à la loi du travail 90-11, notamment son article 11’’, précise le SPLA.En outre, le syndicat des pilotes de ligne de la compagnie aérienne nationale revendique ’’l’application des différents accords bilatéraux SPLA-Air Algérie’’, ajoute t-on de même source.Durant presque toute la matinée de samedi, tous les avions d’Air Algérie étaient cloués au sol à la suite du débrayage surprise de quelques heures des pilotes de ligne, a constaté un journaliste de l’APS à l’aéroport international d’Alger, où une certaine confusion régnait dans les guichets du pavillon national.Les pilotes interrogés à l’aéroport d’Alger ont indiqué que leurs revendications sont notamment d’ordre ’’salarial’’. Aucun responsable du personnel naviguant technique (PNT), ou du SPLA n’était joignable sur place.La compagnie nationale Air Algérie n’avait également donné aucune explication sur ce mouvement de protestation aux milliers de voyageurs.Les pilotes rencontrés sur place ont souligné que leur syndicat a entamé des négociations avec la direction d’Air Algérie dès les premières heures de la matinée.Selon ces mêmes sources, les deux parties ’’sont parvenues à un accord’’ pour mettre fin à ce débrayage. Les détails de l’accord n’ont pas été révélés.A la suite à ces négociations, ’’les vols ont pu reprendre dès le début de l’après midi’’, ajoute t-on.Un débrayage similaire avait été observé au mois de janvier 2012 pour pratiquement les mêmes revendications, avec en première ligne le "rétablissement du statut du pilote de ligne", une des principales revendications du syndicat.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close