En direct

Grine pour la promotion des contenus locaux de qualité à la portée des Africains

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a appelé vendredi à Addis-Abeba à promouvoir des contenus locaux de qualité à la portée de l’ensemble des pays africains dans la perspective de mettre en place une chaîne panafricaine.

   Intervenant lors des travaux de la 1ère session du Comité technique spécialisé de l’UA sur la communication et les TIC, qui se tiennent dans la capitale éthiopienne (1-4 septembre), Grine a estimé que la promotion et la mise en place de la future chaîne panafricaine doit reposer sur des contenus locaux de qualité à la portée de l’ensemble des pays africains.

   Les travaux du comité tenus ce vendredi ont été consacrés essentiellement à l’examen, par les experts permanents, du rapport final proposé aux ministres ainsi qu’à la déclaration finale de la rencontre, durant lesquels Grine a fait une intervention à travers laquelle l’Algérie, en tant qu’acteur majeur de la dynamique panafricaine, n’a pas manqué de situer les enjeux en rappelant la nécessité de faire des choix de développement numérique qui servent les intérêts de l’Afrique.

  Le ministre a, dans ce cadre, insisté sur la mise en place d’une plateforme africaine d’échange de contenus locaux, qui ne saurait contrarier le  développement de plateformes régionales, a-t-il dit, précisant que cette  plateforme devrait s’inscrire dans “un esprit et une démarche de complémentarité forte et structurée.

   Abordant l’Union africaine de Radiodiffusion (UAR), en charge de développer et de déployer cette plateforme qui couvre la quasi-totalité des pays de l’Afrique, M. Grine a indiqué qu’elle “s’est fixée pour objectif central de défendre un service public de qualité au bénéfice de toutes  nos populations”.

   Le ministre a, en outre, fait part de son intime conviction que la solution proposée par l’UAR, à savoir le MENOS (multimédia exchange network over satellite), est la solution pour permettre à nos  organismes de radiodiffusion d’échanger entre eux des contenus conformes à une de nos missions essentielles, à savoir la défense de l’identité culturelle africaine. 

  Le MENOS (réseau d’échange multimédia par satellite) sera, de toute évidence, d’un apport décisif dans notre volonté commune de construire notre chaîne panafricaine, a-t-il ajouté.

 

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!