Monde

Grippe porcine : Les procédures d'alerte de l'OMS

  •    Le stade actuel, qu’elle pourrait relever lundi, est de 3, marquant le "potentiel pandémique" de la maladie, la pandémie n’étant réellement déclarée qu’au sixième et dernier niveau.
  •  
  •    Selon la nouvelle échelle de l’OMS établie en 2005 à la suite de la menace de grippe aviaire, les trois premiers niveaux correspondent à une phase de préparation, l’infection majoritairement animale n’ayant encore fait que peu de victimes parmi les hommes.
  •  
  •    Alors qu’en phase 2, le virus de la grippe d’origine animale a contaminé les premiers humains, le niveau 3 est actionné quand le virus est actif dans plusieurs foyers mais ne se transmet pas encore massivement entre humains. A ce stade, les experts considèrent la pandémie comme potentielle.
  •  
  •    La phase 4 marque une "montée en puissance significative" du risque de pandémie, explique l’OMS, avec une transmission vérifiée entre humains d’un virus capable de provoquer une épidémie dans une communauté. Les pays concernés sont tenus d’informer au plus vite l’organisation onusienne. Ce stade n’implique toutefois pas qu’une pandémie est inévitable, précise l’OMS.
  •  
  •    Selon l’organisation onusienne, le déclenchement de la phase 5 est "un signal fort qu’une pandémie est imminente" et qu’il ne reste que très peu de temps pour s’y préparer. A ce stade, la maladie a des foyers dans plus de deux pays d’une même région.
  •  
  •    Enfin, le stade 6 est activé quand la pandémie est officiellement déclarée. Selon les critères fixés par l’OMS, il est nécessaire que deux régions distinctes dans le monde soient touchées par le virus.
  •  
  •    Le passage d’un stade à un autre est décidé par le "Comité d’urgence du règlement sanitaire international", une instance composée d’une quinzaine d’expert internationaux convoquée par l’OMS.
  •  
  •    Son rôle est de "fixer la voie à suivre pour tous les pays et autorités dans le monde ainsi que les actions à prendre" en cas d’urgence, a expliqué dimanche le directeur adjoint par intérim de l’OMS, Keiji Fukuda.
  •  
  •    Réuni pour la première fois samedi sur la grippe porcine qui a fait au moins 20 morts au Mexique et semble s’étendre dans le monde, le Comité a jugé la situation "grave" et déclaré qu’elle relevait d’"une urgence de santé publique de portée internationale". Ce qui signifie dans les codifications OMS que la situation réclame une attention particulière et une vigilance accrue de la part de tous les pays.
  •  
  •    Il a toutefois estimé avoir besoin d’informations complémentaires avant de relever le niveau d’alerte à la phase 4.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!