Economie

Le Groupe Amor Benamor dément les accusations de transfert illicite de devises

Algérie – Le groupe spécialisé dans l’industrie agroalimentaire, Amor Benamor, a apporté aujourd’hui un démenti catégorique quant aux accusations proférées par un « journaliste » intervenant sur une chaîne de télévision étrangère. Le journaliste en question a accusé le Groupe de transfert illicite de devises à l’étranger.

Dans un communiqué diffusé ce mercredi, le Groupe Amor Benamor dénonce des accusations mensongères et des allégations fallacieuses dénuées de tout fondement.

« Le Groupe Amor Benamor défie devant le peuple algérien et devant la justice algérienne cette chaîne et ce journaliste ou toute autre personne de présenter la moindre preuve de ces accusations », écrit le fabriquant algérien des pâtes.

Le Groupe Benamor explique que la société General Food Company a été ouverte en Suisse dans l’objectif de commercialiser et de distribuer ses produits en Europe. Assurant être en mesure de fournir tous les documents nécessaires, le Groupe affirme avoir réglé toutes ses factures en devises à 100% et cette société n’a jamais vendu d’équipements ou de produits au Groupe.

Le Groupe Amor Benamor s’explique sur les boulangeries de Corso

Le Groupe dirigé par Mohamed-Laïd Benamor revient également sur le dossier du projet des boulangeries de Corso à Boumerdès. Ce projet est, selon le communiqué, né d’un partenariat légal entre Amor Benamor et le Groupe El-Riadh El-Djazaïr. Une société a été ainsi créée entre les deux partenaires et c’est cette société qui a bénéficié d’un crédit. Cependant, seul le Groupe Benamor a assumé le prêt, lui ayant causé un préjudice financé.

En fin, Amor Benamor dit se réserver le droit de poursuivre en justice toute personne attentant à son groupe.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close