En direct

Groupe armé en Tunisie: un militiaire tué par les siens par erreur

 Un militaire tunisien a été tué par erreur  par ses camarades lors d’une opération visant un groupe armé lié à Al-Qaïda  près de la frontière algérienne, a annoncé lundi à l’AFP un porte-parole des  forces armées, Mokhtar Ben Nasr.    "L’armée a tendu un piège visant les éléments terroristes mais un militaire  a quitté sa position et ses camarades, croyant qu’il s’agissait d’un  terroriste, lui ont demandé de s’arrêter avant d’ouvrir le feu", a-t-il  expliqué.    Selon Salah Amri, directeur de l’hôpital régional de Kasserine  (centre-ouest) l’homme a été touché de cinq balles dans la nuit de dimanche à  lundi.    L’opération avait lieu sur le mont Chaambi, où les forces armées  pourchassent depuis décembre un groupe armé lié à Al-Qaïda.    La traque s’est intensifiée fin avril, après que des militaires et  gendarmes ont été blessés, certains grièvement, par des mines artisanales  posées par les jihadistes.    Encore samedi, trois militaires ont été blessés par l’un de ses engins qui  a explosé au passage de leur véhicule, portant à une vingtaine le bilan des  blessés depuis fin avril.    La Tunisie est confrontée depuis la révolution qui a chassé le 14 janvier  2011 l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali à l’essor de groupuscules  islamistes violents, auxquels les autorités attribuent en particuler une  attaque contre l’ambassade américaine en septembre et l’assassinat d’un  opposant en février. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!