Monde

Guantanamo: Bush savait que la plupart des détenus étaient innocents

  •    Lawrence Wilkerson, directeur de cabinet de l’ancien secrétaire d’Etat américain entre 2002 et 2005, raconte dans une déclaration jointe à la plainte d’un ancien prisonnier de Guantanamo comment il a découvert que les détenus de Guantanamo avaient en majorité été arrêtés par erreur.
  •    Dans cette déclaration datée du 24 mars et révélée par le quotidien britannique The Times vendredi, M. Wilkerson affirme que l’ancien vice-président Dick Cheney et l’ex-secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld savaient que la majorité des personnes détenues en 2002 sur la base étaient innocentes mais qu’il était "impossible politiquement de les relâcher".
  •    "J’ai parlé au secrétaire Powell des détenus de Guantanamo. J’ai appris qu’il était d’avis que ce n’était pas seulement le vice-président Cheney et le secrétaire Rumsfeld, mais également le président Bush qui était impliqué dans tout le processus de décision concernant Guantanamo", écrit-il.
  •    Parmi les 742 détenus que le camp de détention accueillait en 2002, "la plupart n’avaient pas été arrêtés par les forces américaines" mais vendus 5.000 dollars par tête aux Etats-Unis, assure M. Wilkerson.
  •    En revanche, "aucun élément à charge n’accompagnait le prisonnier" et "il n’y avait pas vraiment de moyen de savoir pour quelle raison il avait été arrêté au départ".
  •    La déclaration du colonel a reçu l’appui du général Powell, qui a quitté l’administration Bush en 2005, selon le Times.
  •    MM. Cheney et Rumsfeld ne voulaient pas relâcher les "innocents" car cela aurait "révélé la confusion incroyable" qui entourait les conditions de détention à Guantanamo, ajoute-t-il. Le maintien "d’innocents se morfondant à Guantanamo pendant des années était justifié par la guerre contre le terrorisme et le petit nombre de terroristes responsables des attentats du 11 septembre 2001".
  •    M. Wilkerson raconte également à quel point M. Powell était soucieux de constater que certains détenus de Guantanamo avaient été arrêtés "à l’âge de 12 ou 13 ans", ou "à 92 ou 93 ans".
  •    Cette déclaration a été produite en soutien à la plainte pour torture et mauvais traitements que Adel Hassan Hamad, un Soudanais détenu à Guantanamo de 2003 à 2007, a déposée devant un tribunal fédéral de Washington.
  •    Sa plainte en Habeas corpus (contestation du bien-fondé de sa détention), ainsi que celle de 104 autres anciens détenus de Guantanamo, a été rejetée au début du mois par un juge de la capitale fédérale américaine. Il a estimé que les hommes ayant été relâchés, leur action en justice s’éteignait.
  •    Barack Obama, le successeur de George Bush, a ordonné la fermeture de la prison sur la base américaine à Cuba mais il n’a pas pu tenir son engagement en raison du casse-tête politique, judiciaire et humanitaire que cela représente.
  •    Environ 180 personnes sont encore détenues à Guantanamo.
  •  
  • Ennaharonline/ AFP
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!