En direct

Guerre d’espionnage contre les projets de Bouteflika

  • La présence des entreprises chinoises en algérie remonte aux années quatre-vingt, lorsque les premiers entrepreneurs de ce grand pays accèdent timidement à des projets dans le cadre de la coopération économique entre les deux pays.
  •  
  • Les chinois ont gagné la confiance des responsables algériens après la concrétisation de projets de bases et touristiques importants qui ont renforcés leur position dans le programme de relance économique il y a cinq années, après avoir marqué leur présence au milieu de la crise des années quatre-vingt dix. Période pendant laquelle les européens, et notamment les français, avaient délaissé le pays.
  •  
  • Che Jong Me, directrice de l’administration Asie Ouest et Afrique, relevant du ministère du commerce chinois, dans sa déclaration à l’agence presse, a confié « La coopération entre l’Algérie et la Chine dans certains projets a commencé en 1980 et englobait différents domaines comme la construction des routes, le bâtiment, les chemins de fer, les communications et autres.
  •  
  • Mme Jong ajouter que « Ce qui a renforcé la présence des compagnies chinoises en Algérie, ce sont les projets réussis que ces dernières ont réalisés à l’instar de l’hôtel du club des Pins, l’hôtel Hilton, l’hôtel Sheraton qui ont  qualifié les compagnies chinoises à remporter d’autres marchés comme l’aéroport international et le nouveau siège du ministère des affaires étrangères, ceci en plus d’autres projets importants comme la construction de barrages, le programme ADL et une grande partie du projet de l’autoroute Est-Ouest qui est considéré comme étant le plus grand projet dans lequel les compagnies chinoises ont investis hors de leur pays.
  •  
  • La coopération algéro-chinoise dans le domaine du nucléaire est l’un des plus importants projets concrétisés dans le cadre de coopération contrairement aux accords dans ce domaine avec la France ou les Etats-Unis qui sont resté sur papiers.
  •  
  • La présence de compagnies chinoises en Algérie a été renforcée après la signature des accords de coopération stratégiques entre les deux pays au mois de novembre 2006, ce qui a donné un essor aux échanges économiques et commerciaux entre les deux pays. Actuellement, plus de 40 grandes et moyennes entreprises activent en algérie dans le domaine du logement, des télécommunications, de l’énergie et de l’hydraulique. Au mois de juillet 2008, le coût global des projets menés par les compagnies chinoises en Algérie a atteint 18.88 milliards de dollars. La main d’œuvre chinoise en Algérie est d’environ 30.000 employés.
  •  
  • Ennahar/ Mohamed Bousri

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *