En directAlgérie

Devant Total, Repsol, Eni… Guitouni dégaine le nouvel atout charme de l’Algérie !

Algérie – Plus que jamais, l’Algérie est déterminée à coopérer avec les partenaires étrangers, pour concrétiser plus d’investissements « mutuellement bénéfiques » dans le secteur énergétique.

C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni lors d’une conférence-débat tenue à l’issue de l’inauguration du nouveau siège de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT). Et c’est au sein de ce nouveau siège que le ministre a révélé à l’assistance l’atout charme par lequel cette volonté veut se concrétiser.

Ainsi, s’adressant aux partenaires étrangers de l’Algérie présents à cette rencontre (Total, Eni, Repsol, …), le ministre a indiqué que la mise à leur disposition d’un guichet unique, dans ce nouveau siège, devrait permettre aux deux parties de discuter des projets d’investissement « ensemble » pour réaliser des partenariats.

« gagnant-gagnant ». »On veut vous associer à la concertation », a-t-il lancé à leur adresse. « Nos partenaires étrangers seront ainsi accueillis dans de très bonnes conditions ce qui donne à ces lieux (d’ALNAFT) leur réelle vocation d’être une plateforme de rencontres, d’échanges et de collaboration ».

ALFANAT en chiffres…

Ce faisant, l’Agence en question a pu lever les obstacles pour faire aboutir plusieurs projets, a indiqué M. Guitouni. Citant ainsi les projets accomplis dans ce cadre, le ministre a rappelé que plus de 35 compagnies, durant plus d’une centaine de rencontres, ont été reçues, dans le but de faire aboutir les dossiers et projets en cours. Ceci, en plus de la signature de cinq (5) contrats de recherche et  d’exploitation d’hydrocarbures avec la compagnie nationale Sonatrach.

« Cette nouvelle dynamique a donné des résultats intéressants, dans le domaine du partenariat », s’est-il félicité. Parmi ces résultats, le ministre cite la signature de quatre (4) contrats d’exploitation d’hydrocarbures, en partenariat. Et la conclusion de trois (3) avenants avec des partenaires  étrangers, permettant l’adaptation du cadre contractuel aux conditions des projets.

A cela s’ajoute l’octroi de huit (8) contrats de recherche et d’exploitation, à Sonatrach. Et la conclusion de sept (7) conventions d’études avec des compagnies internationales, sur différentes zones minières. Et ce, en vue d’évaluations de détail, pouvant mener à conclure des contrats de recherche et d’exploitation.

A ces réalisation s’ajoutent également l’approbation de treize (13) plans de développement, dont deux (2) révisés. Ce derniers portent sur un investissement de plus de neuf (9) milliards de dollars. Mais aussi la réalisation de 54 découvertes entre 2017 et septembre 2018 (dont 33 en 2017). Ceci sans omettre le lancement de cinq (5) études. Et ce, pour mieux connaitre le potentiel en hydrocarbures des bassins du domaine minier national.

Par ailleurs, quatorze (14) compagnies se sont réunies en vue de leur intérêt à être pré-qualifié auprès d’ALNAFT, a-t-il ajouté.

A ces réalisations s’ajoute la certification ISO 9001/version 2015 de la Banque de données nationale d’ALNAFT.

Lire aussi : Guitouni: Tous les contrats de commercialisation de gaz à long terme seront renégociés

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close