En directAlgérie

Haddam réitère l’engagement de l’Etat à garantir le versement des pensions de retraite

Algérie-Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, Tidjani Hassan Haddam a réitéré, jeudi à Alger, l’engagement de l’Etat à garantir, « en toutes circonstances », le versement des pensions de retraite et la pérennité du système de sécurité sociale en général.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une rencontre sur la greffe du foie chez l’enfant, le ministre a affirmé que « l’Etat s’engage entièrement à garantir, en toutes circonstances, le versement des pensions de retraite et la pérennité du système de sécurité sociale en général », ajoutant que cet « engagement découle des principes sociaux de l’Etat ».

Rappelant, à ce propos, que le système national de retraite connaît, depuis des années, de « grandes difficultés financières », M. Haddam a indiqué que « c’est grâce à l’appui financier de l’Etat que le versement des pensions de retraite s’effectue normalement depuis 2017 « .

Certes, cette situation critique requiert, a-t-il dit, des réformes à moyen et long termes pour préserver les « équilibres financières de ce système à même de garantir la continuité de ses prestations au profit des futures générations ».

Par ailleurs, le ministre a fait savoir que son département avait lancé, ces derniers mois, des concertations et des ateliers de réflexion, en collaboration avec les différents partenaires et intervenants concernés par le système de retraite qui nécessite, a-t-il souligné, « un débat national pour aboutir aux solutions idoines possibles ».

Dans le cadre de cette démarche, M. Haddam a annoncé la tenue, novembre prochain, d’assises nationales sur la sécurité sociale pour élargir le débat aux différents secteurs et instances concernés, aux partenaires socio-économiques et aux représentants de la société civile, avec la participation d’experts nationaux et étrangers.

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. il ne s’agit pas de « garantir » les « petites » retraites mais de les améliorer, c’est à dire de les augmenter. et pour cela il y a plusieurs « trucs ». ajouter dix (10) milles dinars à la femme au foyer du retraité, etc…etc… les retraites sont garanties par la rentrée des hydrocarbures qui est en premier lieu la propriété du peuple. l’algérie exporte suffisamment de pétrole pour le paiement des retraites améliorées. les logements c’est le citoyen qui les paie, meme les examens ce sont les étudiants qui les paient. la boufetance elle n’est pas à crédit, on la paie !!! sauf Qoufféte Ramadhane, el-khaoua ne la paient pas. il appartient aux responsables de se pencher sur ce problème, qui en est vraiment un, surtout au moment de toucher leurs salaires de grands. c’est à ce moment là de penser aux petits et ce qu’il y a derrière eux à la maison.

  2. Personne en algerie quel qu il soit ne peut pretendre faire la charite aux retraites
    ..garantir les retraites????qu on essaye d y toucher et on aura un embrasement general..les retraites ont bosse pour une retraite miserable..pendant que d autres remplissaient leurs comptes en milliards de dollars!!! Quelle honte!!! Garantie un droit!!!.les retraites l etat les paiera quoi qu il lui en coute..et cela c est une obligation…quand a pretendre toucher au pain de millions de travailleurs..c est une histoire qu il vaut mieux ne pas envisager de la raconter..alors monsieur le ministre en transit..silence!!et evitez de toucher aux retraites…..ca c est tabou de tabou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close