Sports

Halilhodzic: « je rencontrerai Raouraoua en France pour discuter de la proposition »

  • Q- Bonjour Monsieur Halilhodzic, je suis un journaliste algérien
  • R-    Bonjour, bienvenue
  • Q-   Comme vous devez le savoir, les algériens ces jours ci ne parlent que du successeur de Benchikha
  • R-    Et qu’attendez-vous de moi, que je vous donne un nom (rires)
  • Q-   Vous devez aussi savoir que votre nom est souvent répété, avez-vous reçu une proposition officielle ?
  • R-    Oui, je suis au courant, j’ai reçu un appel du président de la fédération algérienne (FAF) que je dois rencontrer la semaine prochaine en France
  • Q-   Donc vous allez rencontrer Monsieur Raouraoua ?
  • R-    Oui, c’est ça, nous allons nous rencontrer pour discuter de cette proposition et je trancherai dans la question
  • Q-   Doit-on comprendre que vous êtes prêt à entraîner les Verts ?
  • R-    Je ne peux pas confirmer cela avant de voir la proposition, c’est logique, après la rencontre la vision sera plus claire, maintenant, je ne peux rien dire de plus
  • Q-   Savez-vous qu’il y a aussi plusieurs candidats de renommée ?
  • R-    Je vous ai répondu à des questions précises, je ne peux pas parler de choses qui me dépassent. C’est tout à fait normal qu’il y ait des candidats à la succession de l’entraîneur Benchikha, mais il y aura un seul nom à la fin.
  • Q-    Certains pensent qu’entraîner l’Algérie, qui a perdu par quatre buts à zéro devant le Maroc, est une mission suicide, qu’en pensez vous ?
  • R-    Vous voulez dire que si j’accepte d’entraîner l’Algérie, je me suicide (rires), sincèrement, je ne veux pas polémiquer, bien que je sois d’accord avec le fait que la défaite de l’Algérie par quatre buts complique les choses pour la qualification à la CAN, ça sera sans doute une mission très difficile.
  • Q-   Donc, le nouveau coach devrait se concentrer sur la CAN 2013 et le Mondial du Brésil ?
  • R-    Tout cela sera discuter en temps voulu, excusez moi, je ne veux pas en dire plus
  • Q-   Dans une déclaration, vous avez dit que vous préférez travailler en France, est-ce vrai ?
  • R-    J’ai reçu plusieurs propositions en France et ailleurs. Je vais les étudier toutes y compris celle de l’Algérie, je choisirai ensuite.
  • Q-   Merci d’avoir accepté cette interview
  • R-    Merci beaucoup et bonne journée
  •  
  •  
  • Ennahar/ Yacine A.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!