Sports

Hamas favorable au plan égyptien

  •    "Le mouvement Hamas a réagi favorablement aux efforts égyptiens pour mettre fin à l’effusion de sang des Palestiniens au cours des pourparlers" tenus au Caire "ces trois derniers jours", selon cette source non identifiée, citée par l’agence semi-officielle.
  •    Le chef de la diplomatie égyptienne, Ahmed Aboul Gheit a annoncé mercredi que l’Egypte allait transmettre à Israël la réponse du Hamas au plan égyptien pour cesser la guerre de Gaza, "espérant que les choses vont bouger".
  •    "Nous allons transmettre aux Israéliens ce qui nous avons obtenu" comme réponse, incluant un cessez-le feu et les conditions d’une trêve, "de la part de nos frères du Hamas, a-t-il dit à la presse, sans révéler le sens de la réponse du Hamas.
  •    Le principal négociateur israélien, le général de réserve Amos Gilad est attendu jeudi le Caire pour retrouver le chef des services de renseignements égyptiens, le général Omar Souleimane, a indiqué une source israélienne.
  •    Un haut responsable égyptien avait affirmé à l’AFP mardi, sous couvert d’anonymat, qu’Israël, via plusieurs signes, "parait désormais acquis" au plan annoncé il y a une semaine par le président Hosni Moubarak.
  •    Deux responsables du "Hamas de l’extérieur" ont regagné mercredi Damas sans faire de déclarations, a-t-on appris de source aéroportuaire. 
  •    Ils avaient eu un nouveau round de discussions avec M. Souleimane, en compagnie de trois membres du "Hamas de l’intérieur" venus de la bande de Gaza.
  •    M. Aboul Gheit a indiqué que le plan égyptien prévoyait d’abord "un cessez-le-feu immédiat" entre Israël et le Hamas, et "l’acception du retrait" de l’armée israélienne, alors que l’opération israélienne dans la bande de Gaza a fait au moins 1.000 morts depuis le 27 décembre.
  •    Il a aussi insisté, en second étape, sur la réouverture "des points de passage" entre l’enclave palestinienne et Israël ainsi que l’Egypte, sans exclure la présence de forces ou d’observateurs étrangers.
  •    "C’est une question qui nécessite certaines mesures concernant les parties qui doivent se trouver sur les points de passage" et de savoir "si la présence d’autres parties est nécessaire", a-t-il dit.
  •     Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a affirmé mercredi au Caire, où il a commencé une tournée au Proche-Orient, qu’il "n’y avait plus de temps à perdre" pour que cesse la guerre de Gaza entre Israël et le Hamas.
  •     Le ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos a estimé mercredi au Caire que la perspective d’un cessez-le-feu dans la guerre de Gaza se rapprochait.
  •    "Nous sommes plus près d’un accord" pour un cessez-le-feu, a déclaré à la presse Moratinos, de retour en Egypte pour rencontrer le président Hosni Moubarak ainsi que M. Ban Ki-Moon, et avant de regagner Israël.
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!