En direct

Hamel examine les moyens de renforcer la coopération entre l'Algérie et Interpol

Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel, a rencontré mardi à Kigali (Rwanda), en marge des travaux de la 84e session de l’Assemblée générale d’Interpol, la présidente de cette institution, Mireille Ballestrazzi, et son secrétaire général, Jorgen Stock, avec lesquels il a examiné les moyens de renforcer la coopération bilatérale.

  Les entretiens ont porté sur les moyens de renforcer les mécanismes de coordination entre la police algérienne et Interpol et d’intensifier les échanges d’expérience et d’expertise entre les deux parties, a indiqué un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

   Le général-major Hamel a insisté sur la valorisation des différents domaines de coopération, de partenariat et de coordination entre les deux parties, notamment au regard du renforcement des capacités de formation spécialisée dans la lutte contre le crime organisé, notamment la cybercriminalité.

  Les deux responsables d’Interpol ont, pour le part, salué le rôle et l’expertise de l’organe de la sûreté nationale et « le saut qualitatif opéré en termes d’efficacité sur le terrain et de maîtrise des moyens technologiques modernes », a précisé la même source.

  Le Directeur général de la Sûreté nationale a, par ailleurs, eu des entretiens avec des responsables d’organes de police de pays arabes et africains et des représentants d’instances sécuritaires internationales et régionales.

  Ils ont porté sur le développement constant de la coopération et de la coordination dans tous les domaines et la nécessité de les renforcer davantage.

Aps 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close