En direct

Hammams mixte au coeur d’Alger

  • C’est une première dans l’histoire de l’Algérie, un scandale de gros calibre. Des femmes et des hommes ensemble sous les douches à Alger. Des femmes qui ne voient aucun problème à prendre un bain avec des hommes et vice-versa.
  •  
  • Ennahar a rendu visite à ces douches, sis au cœur d’Alger, plus précisément à la rue Didouche Mourad, après avoir reçu des informations selon lesquelles celles-ci étaient mixtes, dans le but de vérifier la véracité des informations reçues.
  • Dès notre arrivée aux douches « Zemzem », nous avons constaté une seule entrée principale pour les deux sexes. A l’intérieur, plusieurs chambres individuelles séparées par un couloir où les hommes et les femmes peuvent se rencontrer dans un climat le plus normal possible, d’autant plus que ce Hammam Douche exerce depuis des années.
  • Les femmes et les hommes que nous avons interrogés nous ont assuré que les choses étaient normales et qu’ils ne voyaient aucun problème à prendre une douche avec le sexe opposé.
  • Le propriétaire nous dit que son Hammam reçoit des femmes depuis plus de 30 années, soit depuis le début des années quatre-vingt, de dix heures du matin jusqu’à 22heures. Le prix d’un bain est de 60 DA pour les hommes et 130 DA pour les femmes, vu que ces dernières mettent beaucoup plus de temps. Le phénomène de mixité au hammam est une chose normal, nous dit-il. Il en existe beaucoup dans plusieurs grandes wilayas.
  • Dans le même contexte, le propriétaire du Hamma « Zelfana » situe à la place Maurice Audin à Alger, où la même pratique est en cours, le propriétaire nous avoue qu’il trouve la chose normale tant qu’il n’y a pas de problème, puisque le quartier est sécurisé. D’ailleurs, nous dit-il, le Hammam est fréquenté par les gens du quartiers et que la crise de logement a encouragé ce phénomène, selon ses dires.
  •  
  • Je suis client du hammam mais j’interdis à ma femme de venir ici
  •  
  • Un jeune homme que nous y avions rencontré et qui a préféré garder l’anonymat, nous dit que c’est une chose normale tant qu’il n’y a pas de problème. Mais dès que nous lui avions parlé de sa femme, il réagit violement « ça ne va pas, non ? Vous êtes folle ? Je ne permettrai jamais à ma femme de venir ici ».
  •  
  • Le secrétaire générale de l’union des ulémas algériens à Ennahar :
  • « Comment l’état a-t-il pu autorisé de telles pratiques dans une société conservatrice ? »
  •  
  • Monsieur Birem, SG de l’union des ulémas algérien trouve que le phénomène de mixité dans les Hammam et les douches n’est pas normal dans une société musulmane. Ce dernier nous confie qu’il faut éviter ce genre de choses. Si nous en sommes arrivé là, c’est à cause de la permissivité dans notre société et l’éloignement des citoyens des préceptes de notre religion et des us et coutumes de notre société. C’est un phénomène étranger à notre société, ajoute-t-il, avant de demander aux propriétaires de ce genre d’établissements de réorganiser les horaires de travail en séparant les hommes des femmes afin d’éviter beaucoup de mauvaises choses qui peuvent en être à l’origine.
  •  
  • Ennahar/ Amel Lakel   
  •  
  •  
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!