Sports

Hannachi : « Raouraoua est un dictateur, je ne le laisserai pas casser la JSK »

  • Hannachi poursuit sa campagne virulente qu’il mène contre le premier responsable du palais de Delly Brahim, suite aux incidents survenus après la réclamation par la Fédération du paiement des frais de transport aériens de la JSK lors de son déplacement au Nigeria.
  • Hannachi qui avait renoncé après que des parties aient promis de régler le différend, est revenu à la charge pour défendre son club. « Je ne me tairai pas sur mon droit et sur celui de la JSK, nul n’a le droit de me punir tant que je n’ai pas commis d’erreur. Je le dis et je le répète, Hannachi n’acceptera jamais la politique du silence ». Et d’ajouter « Raouraoua est un dictateur au sens propre du terme. N’a-t-il pas tenté de casser la JSK, et tout le monde sait ce que je veux dire. Ils nous demandent de payer la facture de l’avion spécial alors qu’ils nous avaient promis de tout prendre en charge. Ils ont voulu que je me taise. Est-ce ainsi qu’on traite un club qui a hissé le drapeau national haut et honoré l’Algérie ? »
  •  
  • Concernant les rumeurs sur sa sanction de deux années, Hannachi répond « ce qui a été dit n’a aucun sens et personne ne m’a informé de cela, mais après mes propres investigations, il s’est avéré que l’auteur de ces rumeurs n’est autre que Boukaroum. Je lui dis que Hannachi n’est pas la JSK. S’ils veulent casser Hannachi pour briser la JSK, je leur répondrai qu’en Kabylie il y a des millions de Hannachi ».
  •  
  • Ennahar/ Akram B.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close