En direct

Hanoune annonce la participation du PT à la présidentielle

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), a annoncé samedi à Alger la participation de sa formation politique à la présidentielle prévue le 17 avril prochain.

Mme Hanoune qui intervenait lors de la session ordinaire du comité central du PT, a souligné que le comité "a décidé à l’unanimité" la participation du parti des travailleurs à la prochaine présidentielle, "d’autant plus, a-t-elle dit, que la question a été tranchée par le 7ème congrès et la base militante".

Mme Hanoune a indiqué que son parti "ne faillira jamais à ses responsabilités quelles que soient les difficultés et est parfaitement conscient que la bataille sera trés difficile, compte tenu de la situation actuelle que vit l’Algérie".

Elle a ajouté que le bureau politique du PT a été chargé de "réunir toutes les conditions politiques et juridiques", pour se préparer à créer une dynamique politique en vue d’une "confrontation des idées et programmes" lors de la présidentielle.

Mme Hanoune a annoncé également la décision du comité central de convoquer une rencontre nationale des cadres du parti de toutes les wilayas du pays, vendredi prochain, pour annoncer officiellement la décision du parti de participer à la présidentielle et de son candidat à cette échéance.

Analysant la situation actuelle dans le pays, elle a indiqué "c’est le calme qui précède la tempête", ajoutant qu’"il est de notre responsabilité et de celle du gouvernement de désamorcer les bombes à retardement qui attisent la situation".

Le PT étant "un défenseur inconditionnel" de la souveraineté nationale, de la cohésion de la nation, de l’indépendance nationale et des acquis socio-économiques Mme Hanoune a appelé à "donner des garanties au peuple et non à l’étranger concernant la régularité et la transparence du scrutin".

Elle a appelé, dans ce contexte, "au traitement" des problèmes, dont souffre le peuple, ajoutant que l’Algérie s’apprêtait à "un rendez-vous historique important". Cependant, a-t-elle dit, les conditions d’organisation de la présidentielle "ne sont pas encore claires et augurent de l’instabilité".

Dans ce sens, la secrétaire générale du PT a mis en garde contre l’organisation de cette élection "sur la base de l’ancien mode électoral, loin du respect de la souveraineté du peuple et en recourant à la manipulation des résultats".

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *