En directAlgérie

Harcèlement d’une journaliste chinoise: le vice-président de l’APN réagit, parle d’un complot (Vidéo)

Pour lui, il aurait subi une campagne diffamatoire après sa déclaration en faveur du Sahara occidental, criant ainsi au complot.

Le vice-président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Moussaoudja, a tenté de démentir hier, dans une déclaration à Ennahar TV, avoir harcelé la journaliste chinoise et correspondante de l’AFP, Joanna Chiu.

Sans vraiment convaincre, Moussaoudja a lié les accusations de cette journaliste accréditée à une déclaration sur le Sahara Occidental qu’il aurait prononcée en marge des travaux du Dialogue de haut niveau à Beijing entre le Parti communiste chinois et des partis politiques du monde.

Il voudrait ainsi faire passer  cette polémique pour un complot enclenché par les ennemis du Sahara occidental ?

Il affirme que la délégation algérienne était très surveillée à Beijing, ce qui rendrait, selon lui, impossible de harceler une quelconque femme.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close