AlgérieSociété

Harraga : Les administrateurs de 50 pages Facebook devant la justice

Algérie – Le gouvernement algérien veut combattre le phénomène de la migration en neutralisant les pages Facebook qui en font la promotion.

C’est le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, qui l’annonce ce samedi à l’ouverture du Forum national sur le phénomène de « Harraga » à Alger. Une cinquantaine (51) de pages Facebook, qui encouragent les jeunes algériens à rejoindre clandestinement l’Occident à bord d’embarcations, ont été épinglées.

Le ministre de l’Intérieur, qui a prononcé un long discours au Palais des nations, affirme que les administrateurs de ces pages Facebook ont été tous identifiés et font l’objet de poursuites judiciaires.

Par ailleurs, Noureddine Bedoui avance le bilan de 119 corps de migrants (Harraga) repêchés en 2018 près des côtes algériennes, dont la plupart n’avait pas embarqué depuis l’Algérie. En outre, 344 présumés passeurs de migrants sont devant les tribunaux.

 

Tags

Articles en lien

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close