AlgérieSociété

19 harragas, dont une femme, interceptés au large des côtes oranaises

Algérie – Les unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran ont mis en échec, au large des côtes oranaises, une tentative d’émigration clandestine de dix-neuf « harragas », dans deux opérations distinctes, indique ce samedi, 24 novembre, la cellule de communication de ce corps de sécurité.

Le premier groupe, formé de sept personnes dont une femme, qui étaient à bord d’une embarcation pneumatique, a été intercepté, hier vendredi à deux heures du matin par les garde-côtes, à 14 miles, au nord de Cap de l’Aiguille, (Oran), a indiqué la même source.

Le second groupe, formé de douze « harragas », également à bord d’une embarcation pneumatique, a été intercepté, vendredi après-midi, à 12 miles au nord de Cap Falcon (Aïn El Turck), par les unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran.

Ces candidats à l’émigration clandestine ont tenté de rallier les rivages espagnols, à partir des côtes oranaises « Kristel » (Gdyel) et « Les Coralaises » (Aïn El Turck).

Les services des garde-côtes ont remis ces dix-neuf personnes, après les procédures d’usage, à la gendarmerie nationale pour être présentés devant la justice, a-t-on indiqué.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close