SociétéAlgérie

Hasbellaoui alerte les pharmacies sur un collyre détourné en drogue dangereuse

Algérie – Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a mis en garde l’ensemble des pharmaciens hospitaliers et d’officines au sujet d’un collyre « détourné à des fins de psychotrope ». Il serait utilisé dans la préparation de la « drogue la plus dangereuse au monde ».

Il s’agit du produit Mydriaticum (Tropicamide Collyre), utilisé entre autres pour dilater la pupille. Dans une instruction de la Direction de la Santé de la wilaya de Sétif dont ALG24 détient une copie, les directeurs des établissements hospitaliers de la wilayas sont informé de l' »utilisation détournée du Produit Mydriaticum (Tropicamide Collyre).

La DSP de Sétif cite une instruction ministérielle du 25 septembre dernier, N°101 MSPRH/DGPES/18 du 25/09/2018. « Afin d’éviter l’utilisation détournée de ce produit à des fins de psychotrope ; j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir saisir l’ensemble des pharmaciens hospitaliers et d’officines relevant de votre compétence de veiller au respect stricte de la prescription du produit à des fins médicales », lit-on dans cette note.

Le tropicamide fait partie depuis 2013 des médicaments essentiels de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), cependant, il est utilisé comme ingrédient de la drogue appelée « Krokodil ». Selon RFI, « Krokodil » est la drogue « la plus dangereuse au monde ». « Le « Krokodil » est fabriqué à partir de produits que l’on trouve dans le commerce. C’est un cocktail composé de codéine (que l’on trouve dans les somnifères), d’iode, d’essence, de dissolvant à peinture et de phosphore rouge (la partie rouge des allumettes). La préparation peut prendre quarante-cinq minutes et la prise se fait par injection directement dans les veines. », lit-on sur le site de cette radio française, qui précise : « Ceux qui survivent à ce premier « shoot » connaissent alors un « flash », une phase d’extase qui dure moins de deux heures, ce qui amène les toxicomanes à se faire plusieurs injections par jour avant de plonger très vite dans une période de manque sévère et douloureux. »

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close