En direct

Hausse de plus de 18% des recettes douanières de l’Algérie à 940 mds en 2013

Les recettes douanières de l’Algérie ont atteint 940 milliards DA (mds DA) en 2013, contre 792,84 mds DA en 2012, en hausse de 18,57%, a appris mercredi l’APS auprès des Douanes algériennes.

Les recettes budgétaires, qui ont représenté plus de 91% des recouvrements effectués par l’administration des Douanes, ont augmenté de 18,55% en 2013 par rapport à l’année d’avant, passant de 723,32 mds DA à 857,46 mds DA, précise la Direction générale des Douanes (DGD).

Quant aux recettes affectées au Fonds commun des collectivités locales (FCCL), qui représentent 8,34% de l’ensemble des recouvrements effectués, elles ont également connu une variation haussière de 17,82% pour atteindre près de 78,43 mds DA contre 66,56 mds DA durant la même période de comparaison.

Une forte augmentation de 40,56% est observée pour les recettes affectées aux comptes d’affectation spéciale (CAS), passant de 2,96 mds DA en 2012 à 4,16 mds DA l’année dernière.

L’ensemble des recouvrements budgétaires effectués par les Douanes ont enregistré des évolutions positives, note la DGD. En effet, les Droits de Douanes (DD) sont passés de 334 mds DA en 2012 à prés de 399 mds DA en 2013, en hausse de 19,17%.

La même tendance a été affichée pour la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), avec une augmentation de 16,98%, passant de 375,42 mds DA à 439,15 mds DA, alors que la Taxe intérieure sur la consommation (TIC) a enregistré une "importante" hausse de plus de 70% pour atteindre 11,11 mds DA contre six (6) mds DA en 2012.

Les autres droits et taxes douanières ont également évolué de 25% pour atteindre huit (8) mds DA en 2013 contre 6,9 mds DA, note encore la DGD.

Le taux de réalisation des produits de douane et de la TVA par rapport à la loi de finances 2013 est de 175,84% et 135,46%, détaille la DGD. Une quinzaine de bureaux des Douanes couvrent presque la totalité des recettes recouvrées plus de 95,25% du total soit 895 mds DA.

La recette principale d’Alger port couvre à elle seule plus de 16% du total des recouvrements avec 150,69 mds DA, suivi par le bureau d’Alger ports secs avec près de 13,7% (128,70 mds DA), Skikda 12,01% (112,89 mds DA), Jijel 9,3% (87,31 mds DA) et Béjaïa 8,54% (80,27 mds DA).

L’amélioration des recettes douanières, entamée depuis quelques années, s’est poursuive durant 2013 grâce au dispositif de contrôle mis en place par l’administration douanière et aux efforts consentis dans le traitement efficace des marchandises.

Le dispositif de contrôle a été renforcé davantage grâce aux interventions coordonnées avec les autres institutions notamment le ministère du Commerce et les services des Impôts, ainsi qu’avec l’entrée en vigueur du Numéro d’identification fiscale (NIF).

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!