Monde

Heurts sur l'esplanade des Mosquées: 13 Palestiniens arrêtés

 La police israélienne a annoncé avoir  arrêté dimanche treize Palestiniens sur l’esplanade des Mosquées, dans la  Vieille ville de Jérusalem, à la suite de heurts au cours desquels, selon la  police, des touristes ont été attaqués à coups de pierres  Des touristes et des officiers de police ont reçu des pierres, la police a  procédé à 13 arrestations de suspects impliqués dans les jets de pierres", a  affirmé à l’AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.    Un policier a été légèrement blessé à la tête par une pierre, a précisé M.  Rosenfeld. Dans l’après-midi, le calme a été rétabli dans le secteur, a-t-il  ajouté.    Selon un témoin, Nasser Kos, habitant de la Vieille ville, les incidents  ont éclaté lorsqu’un groupe de pèlerins chrétiens est entré sur l’esplanade.  Des Palestiniens ont repéré des juifs religieux parmi le groupe de pèlerins et  ont commencé à lancer des pierres sur les policiers, a témoigné M. Kos.    Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les  manifestants palestiniens, a-t-il ajouté.  Il y a une semaine, la police israélienne avait banni l’accès de  l’esplanade des Mosquées à des extrémistes de droite israéliens qui avaient  appelé à se rendre sur le Mont du Temple, de crainte d’incidents avec des  Palestiniens.    Le site de l’esplanade, que les musulmans appellent le "Noble sanctuaire"  (Haram al-Charif) et les juifs le "Mont du Temple" en référence à l’ancien  temple de Jérusalem, est un lieu sacré à la fois pour l’islam et le judaïsme,  source de tensions entre les deux communautés au coeur de la Ville sainte.  L’esplanade des Mosquées, qui accueille la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du  Rocher, est le troisième lieu saint de l’islam après La Mecque et Médine.    L’Etat hébreu interdit à des fidèles juifs de prier sur l’esplanade.    Le Mur des Lamentations, un vestige du second Temple juif du roi Hérode  détruit par les légions romaines de Titus en 70 de l’ère chrétienne, est situé en contrebas.   

 

 

 

 Algérie- ennaharonline 

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close