En directAlgérie

Hezbollah-Algérie : Nouvelle provocation marocaine

Pour la deuxième fois en l’espace de quelques semaines, le Maroc nargue une nouvelle fois l’Algérie. Dans une nouvelle déclaration incendiaire, le ministre marocain des Affaires Etrangères, Nasser Bourita accuse l’Algérie d’avoir donné « un appui opérationnel » à ce qu’il estime être le soutien du Hezbollah libanais au Front Polisario.

Pis, le ministre marocain estime, dans une interview accordée au magazine Jeune Afrique, que notre pays laisse d’autres soutenir les Sahraouis pour « ne pas donner l’impression » d’être « le seul soutien » de ce peuple qui lutte pour son indépendance.

Revenant sur les circonstances de ce qu’il pense être des preuves des accusations portées à l’Iran, le ministre marocain indique que « L’Algérie a donné davantage que sa bénédiction. Elle a apporté couverture, soutien et appui opérationnel ». « En plus, certaines réunions entre le Polisario et le Hezbollah se sont tenues dans une ‘’planque’’ algéroise bien connue des services algériens, concédée en location à une certaine ‘’D.B.’’, Algérienne mariée à un cadre du Hezbollah, et convertie en agent de liaison du Hezbollah, notamment avec le Polisario », a-t-il ajouté dans une série de diatribes visant notre pays.

En même temps qu’il lance de graves accusations, le ministre marocain invite l’Algérie « au dialogue ». Interrogé sur le fait de savoir si « le dialogue avec l’Algérie est toujours possible », Nacer Bourita estime que « cela est possible » et que le dialogue constitue « notre souhait le plus ardent ». Pour cela, il donne l’exemple du dialogue franco-allemand qui a conduit à la construction de l’Europe.

Le ministre marocain est allé plus loin. Il demande, de manière claire et précise, à ce que l’Algérie négocie à la place des représentants sahraouis. « Notre objectif est (…) que le processus implique les véritables acteurs », a-t-il indiqué. « Aucun être sensé ne peut croire que la question peut être réglée sans l’Algérie », a fulminé encore Nasser Bourita.

Lors de sa récente sortie, le ministre marocain avait accusé l’Iran de soutenir le Polisario via le Hezbollah libanais. Les autorités algériennes ont réagi en convoquant l’ambassadeur marocain à Alger. Cette nouvelle sortie de Bourita risque d’attiser encore les tensions dans la région !

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!