PolitiqueAlgérie

HIISE: baisse d’inscrits dans les listes électorales

Algérie- L’assainissement des listes électorales en prévision des prochaines élections présidentielles a conduit à une baisse de 151.000 inscrits par rapport au même rendez-vous électoral de 2014, a indiqué à Aïn Defla, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), soutenant que l’assainissement des listes électorales constitue un « gage de précision du taux de participation et de légitimité pour le vainqueur ».

« Le nombre des citoyens inscrits sur les listes électorales en prévision des prochaines élections présidentielles a baissé de 151.000 par rapport au même rendez-vous électoral de 2014, ce qui dénote du travail effectué en matière d’assainissement des listes, lequel constitue un gage de précision du taux de participation et de légitimité pour le vainqueur », a précisé  M. Derbal, en marge d’une visite visant à s’enquérir des préparatifs pour le prochain scrutin « .

« A chaque jour que Dieu fait, nombre de personnes bouclent leur 18 ans au moment où d’autres quittent ce bas-monde d’où la nécessité de procéder à l’assainissement des personnes inscrites sur les listes électorales, une opération presque sans fin », a observé l’invité lundi de la Radio régionale de Ain Defla.

S’exprimant sur les visites entamées dans un certain nombre de wilaya du pays, il a précisé que celles-ci visent à une meilleure explication des prérogatives des représentants de l’instance et de la nécessité pour eux de travailler en étroite coordination.

S’attardant sur la formation, M. Derbal a fait remarquer que compte tenu de la diversité qui caractérise les membres de l’instance (410 dont la moitié sont des magistrats au moment où le reste est composé de compétences dont des professeurs, des chirurgiens, des journalistes, des hommes d’affaires…etc.), le perfectionnement s’impose en vue de les faire doter d’un certain nombre d’outils susceptibles de les aider à exercer leur travail.

« Le travail de l’instance s’effectue avant, pendant et après les élections, des étapes qui ont chacune une spécificité et qui, de ce fait, nécessite une formation appropriée », a-t-il souligné, observant que « l’instance accompli une mission de contrôle, non d’observation ».

Pour le premier responsable de la HIISE, l’instance qu’il préside s’emploie à garantir que les voix exprimées en faveur d’un candidat donné profitent réellement à ce dernier, mettant en exergue l’indépendance de l’instance sur les plans législatif, financier ainsi que celui ayant trait à la prise de décision.

Evoquant les plaintes ou recours introduits par des individus s’estimant lésés, il a signalé que ces derniers sont souvent la résultante de la méconnaissance ou de la mauvaise interprétation de la réglementation en vigueur, préconisant d’avantage d’intérêt à ce volet.

« Souvent, pour ne pas dire toujours, les plaintes enregistrées résultent de la méconnaissance ou de la mauvaise interprétation de la réglementation en vigueur, des lacunes que seules la recherche et la formation sont à même de combler », a-t-il argumenté.

Source: APS

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close