En direct

Hospitalisée pour une anémie, une fillette contracte le SIDA

  • Il s’agit de la fillette Fatma Zohra qui a contractée le Syndrome immunodéficitaire acquis (SIDA). Le père de la malheureuse était stupéfait d’apprendre que sa fille, encore bébé et anémique est atteinte de cette maladie incurable. « Ma fille qui était encore bébé souffrait d’une anémie et j’ai été surpris d’apprendre qu’elle avait le SIDA, elle et six autres enfants dans le même service ».
  • L’affaire remonte à 2003, lorsque Fatma alors bébé avait contractée le SIDA. Elle a été transférée à l’hôpital Canastel à Oran, ensuite à Sidi Belabès en 2005. Le père ne pouvait plus assurer les frais de soins pour sa fille qui a été transféré au centre Hamdane Bakhta où elle a été prise en charge par le professeur Tarh, le seul à avoir refuser de partir alors que tous les médecins spécialistes ont émigrés.
  • Ce dernier n’utilisait pour les transfusions que le sangs donné par sa famille, mais un jour une quantité de la banque de sang a été utilisée en présence de la mère qui ne comprenait pas ce genre de choses, mais le père de la fillette a demandé l’ouverture d’une enquête sur le sang utilisé. Une expertise a été faite dans un laboratoire privé par le docteur Houda à la cité des castors où il s’est avéré que la fille était atteinte du SIDA. Le père de la malheureuse fillette est alors parti à l’hôpital El Kattar à Alger, ensuite à l’établissement hospitalier des maladies infectieuses du défunt professeur Flisi où le même résultat a été constaté. La petite Fatma Zohra, âgée de sept ans est réellement atteinte de SIDA. Devant cette situation, le père a écrit au ministre de la santé Saïd Barkat ainsi qu’une plainte et une demande d’ouverture d’une enquête approfondie sur le cas de sa fille.
  •  
  • Ennahar/ K. Boubkeur

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!