En direct

Houda Faraoun perd son autorité sur Algérie Télécom

L’entreprise publique algérienne de télécommunications, Algérie Télécom, n’est plus placée sous l’autorité du ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication (MPTIC).
En effet, le Conseil des Participations de l’Etat a fait, comme nous l’avons rapporté ce matin, l’annonce de la création d’un holding Algérie Télécom, regroupant toutes les filiales de cette entreprise, à savoir l’opérateur de téléphonie mobile, Mobilis, Algérie Télécom Satellite (ATS) et Algérie Télécom Europe (ATE). Ce holding sera ainsi géré par une SGP (Société de Gestion des Participations).
Rappelons que la ministre de la Poste et TIC, Houda-Imane Faraoun, a fait, il y a quelques jours, l’objet d’articles de presse l’accusant d’avoir donné un marché de gré à gré budgétivore à l’opérateur chinois Huawei.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close