Monde

HRW demande au Maroc une enquête après les violences de Laâyoune

  •    "Les forces de l’ordre ont brutalisé et de manière régulière des personnes arrêtées. Les autorités (marocaines) doivent immédiatement mettre fin aux violences contre des prisonniers et ouvrir une enquête indépendante", écrit HRW dans un communiqué.
  •  
  •    Tout en estimant que les autorités "ont le droit de faire usage d’une force proportionnée pour éviter la violence et protéger les vies humaines, HRW juge que "rien ne peut justifier de battre des prisonniers jusqu’à évanouissement".
  •  
  •    HRW, qui se félicite d’avoir été autorisé par Rabat à enquêter sur place après deux refus, affirme avoir interviewé sept personnes arrêtées après les événements du 8 novembre, et libérées depuis. "Toutes ont affirmé avoir été brutalisées jusqu’à l’évanouissement, aspergées d’urine et menacées de viol", précise HRW dans son rapport.
  •  
  •    Selon HRW, "des blessures et des traces de coups sur les visages de certains témoins indiquent qu’ils ont été brutalisés". 
  •  
  •    Selon Rabat, les incidents de Laâyoune ont fait 13 morts, dont 11 parmi les forces de l’ordre. Le Front Polisario a fait état pour sa part de "dizaines de morts", sans préciser.
  •  
  •    "Plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées et près d’une centaine sont toujours incarcérées", écrit encore HRW.
  •  
  •    Les enquêtes en cours de la police marocaine portent notamment sur des accusations de "crimes contre des personnes et des biens", "port d’armes", "destruction de biens publics", "recours à la violence contre des forces de l’ordre", précise HRW.
  •  
  •    Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. 
  •    Le Polisario, soutenu notamment par l’Algérie, réclame un référendum d’autodétermination, sous l’égide de l’ONU, qui laisserait aux Sahraouis le choix entre trois options: rattachement au Maroc, indépendance, ou autonomie sous souveraineté marocaine.
  •  
  •    Le Maroc propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté, refusant toute idée d’indépendance.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close