Monde

Huit morts, dont six civils, dans l'est de l'Ukraine

Le gouverneur loyal à Kiev de la région de Lougansk, Guennadi Moskal, a fait état dimanche de la mort de trois civils dans différentes villes situées sur la ligne de front de sa région.

Deux soldats ukrainiens ont en outre été tués par des tirs d’artillerie à Chtchastia, une ville située à 20 kilomètres au nord de la capitale rebelle de Lougansk, selon la même source.

A Donetsk, fief des séparatistes, trois civils ont été tués et 19 blessés dans la nuit de samedi à dimanche, ont annoncé les autorités rebelles.

Un journaliste de l’AFP a pu constater de nombreuses traces de tirs d’artillerie à Makiïvka, une ville des faubourgs est de Donetsk où une femme a été tuée et son mari blessée, selon un témoin.

L’armée ukrainienne a en outre fait état de violents bombardements contre ses positions sur toute la ligne de front.

Les négociations de paix entre les séparatistes prorusses et Kiev avec la médiation de Moscou et de l’OSCE se sont achevées sans accord de cessez-le-feu samedi.

Les séparatistes avaient menacé, en cas d’échec de ces négociations, d’élargir leur offensive "jusqu’à la libération totale des régions de Donetsk et de Lougansk", dont une grande partie est toujours contrôlée par le gouvernement de Kiev.

Des combats de plus en plus violents opposent l’armée ukrainienne et les rebelles prorusses à Debaltseve, une ville stratégique sur la route reliant les deux capitales séparatistes de Donetsk et de Lougansk.

AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close