Monde

Il y aurait 300 membres d'Al-Qaïda au Yémen

  •    Le ministre a demandé l’aide de la communauté internationale pour entraîner les services de sécurité locaux à les combattre et estimé que la coopération avec les pays occidentaux dans le domaine du renseignement devait être améliorée.
  •  
  •    "Il est certain qu’il existe un certain nombre d’éléments d’Al-Qaïda opérant au Yémen et parmi eux il y a des responsables. Nous sommes conscients de ce danger", a déclaré le responsable yéménite.
  •  
  •    "Ils peuvent vraiment, a-t-il poursuivi, planifier des attaques comparables à celle qui vient d’avoir lieu à Detroit".
  •  
  •    Interrogé sur leur nombre, le ministre yéménite a répondu: "je ne suis pas en mesure de vous fournir un chiffre exact. Peut-être des centaines de l’ordre de 200 à 300". Je n’ai pas de chiffre précis".
  •  
  •     Al-Qirbi a en outre demandé aux pays occidentaux d’améliorer l’échange  d’informations avec le Yémen, ce qui pourrait permettre aux pays africains d’être alertés sur les mouvements de suspects.
  •  
  •    "Il faut travailler en association étroite pour combattre le terrorisme", a-t-il poursuivi.
  •  
  •     Pour lui, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’UE pourraient faire "beaucoup" pour aider le Yémen à combattre les militants d’Al-Qaïda.
  •  
  •     "Il y a un soutien, mais je dois dire qu’il est inadéquat", a-t-il estimé.
  •  
  •    "Nous avons besoin de plus d’entraînement, de développer des unités anti-terroristes (…), nous avons besoin d’équipements militaires, de moyens de transport, nous manquons d’hélicoptères", a encore déclaré Abu Bakr Al-Qirbi.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!