En direct

Ils bénéficiaient de sa pension 12 ans après son décès

  • Les deux agents délivraient le faux certificat de vie de la concernée qui était veuve de Chahid dans pour le renouvellement du dossier. Le policier a tenté de couvrir le délit en payant des pots de vin. La somme extorquée est de l’ordre de 100 million de centime et ce, depuis 1995.
  •  
  • Les investigations menées par les services de sécurité autour de cette affaire ont mis à nu la mauvaise gestion et le détournement des pensions de veuves de Chahid avec la complicité de certains fonctionnaires véreux des établissements publics. L’affaire a été portée devant le tribunal d’Alger hier, mettant en cause en plus du fils de la défunte veuve de Chahid, le policier et deux fonctionnaires de la Commune de Belouizdad.
  •  
  • Après investigation, il s’avère que le certificat de vie de la défunte veuve de Chahid était délivré par l’état civil de la commune de Belouizdad, alors que la famille réside à Mostaganem. Par ailleurs, une seconde arme de service a été découverte sur le policier poursuivi dans cette affaire.
  •  
  • Ennahar/ Moussa Bounira

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!