Monde

Immeuble effondré au Bangladesh: le nouveau bilan dépasse les 1.000 morts

Le bilan du pire accident industriel au  Bangladesh a dépassé les 1.000 morts après la découverte de nouveaux corps dans  les décombres d’un immeuble du secteur textile qui s’est effondré près de Dacca  le mois dernier, a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’armée vendredi.    "Le nombre de morts s’élève maintenant à 1.006" après dix-sept jours de  recherche suite à l’effondrement de l’immeuble de neuf étages dans la ville de  Savar, à 30 kilomètres au sud de Dacca, a déclaré le capitaine Shahnewaz  Zakaria.    Sur la seule journée de jeudi, les secouristes, équipés de "grues,  bulldozers et excavatrices", ont retiré 130 corps des décombres, a-t-il ajouté.    Certains cadavres, en état de décomposition avancée, ont pu être identifiés  grâce au téléphone portable retrouvé dans leur poche ou leur carte d’identité  d’ouvrier portée autour du cou, a-t-il précisé. "La plupart des morts sont des  femmes, ouvrières dans les ateliers textiles" qui se trouvaient dans le Rana  Plaza, le bâtiment effondré.   Jusqu’à présent, "au moins 150 corps ont été enterrés dans des tombes  anonymes, dans un cimetière public car ils n’ont pas pu être identifiés",  a-t-il encore ajouté.    Les autorités prélèvent des échantillons d’ADN sur les corps, en prévision  des demandes de compensation.    Au moins 2.437 personnes ont été extraites vivantes des décombres, mais un  millier sont subi des blessures graves, dont des amputations de membres,  effectuées pour libérer les personnes des plaques de ciment et de béton.    Le Raa Plaza, un immeuble de neuf étages qui abritait cinq ateliers de  confection, s’est effondré comme un château de cartes après que des ouvriers  ont signalé la veille des fissures sur le bâtiment. Plus de 3.000 ouvriers  étaient à leur poste. 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!