Société

Incidents de Ghardaïa: huit personnes écrouées

Cinq autres personnes déférées également devant  le juge d’instruction pour les mêmes griefs ont été mises sous contrôle judiciaire tandis qu’un autre individu a bénéficié d’une citation direct le jour du procès, a-t-on précisé de même source.

D’autres personnes impliquées dans les événements qui ont secoué quelques quartiers de Ghardaïa depuis samedi dernier et placées en garde à vue, seront déférées incessamment devant les instances judiciaires compétentes, selon la même source.

Toutes les interpellations et arrestations, effectuées par les forces de maintient de l’ordre pour rétablir la quiétude et ramener le calme dans le M’Zab, se sont déroulées dans le respect des lois de la République concernant les droits de l’Homme, a souligné la même source judiciaire.

Des échauffourées sporadiques émaillées d’actes de vandalisme sur le mobilier urbain, de saccage et d’incendie de quelques habitations et véhicules, ont été enregistrées depuis vendredi, entre groupes de jeunes (Ibadites) et les forces de maintien de l’ordre déployées dans les quartiers de Baba Saad, El-Hofra et Ain Lebeau.

Cinq habitations et 02 véhicules ont été saccagés, pillés puis incendiés, plusieurs réseaux de distribution de gaz ont été détruits, poussant les services de la société de distribution de l’électricité et du gaz à interrompre l’alimentation en gaz, par mesure de sécurité dans ces quartiers, avant de le rétablir après le retour au calme, selon les services de la wilaya.

Une vingtaine de personnes dont de nombreux gendarmes ont été blessés, à différents de degrés, par cocktail Molotov lancés par les jeunes à partir des terrasses de maisons durant ces heurts, et aucune perte humaine n’a été enregistrée, a-t-on fait savoir.

Un imposant dispositif de sécurité a été redéployé depuis vendredi soir dans les quartiers précités ou des bridages d’intervention rapide de la gendarmerie, appuyés par les forces anti émeutes de la police, est arrivé à maîtriser la situation en utilisant parfois des bombes lacrymogène pour disperser les jeunes.

Le calme a été rétabli sur l’ensemble des quartiers de Ghardaïa et aucun incident majeur n’a été enregistré lundi. (APS)

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!