AlgérieSociété

Inondations à Illizi : Djanet, 11 jours après …

Algérie : La vie reprend son cours normal dans la région de Djanet (420 km Sud d’Illizi), après les récentes inondations provoquées par les fortes chutes de pluies de la semaine dernière qui n’ont heureusement pas fait de victimes, a-t-on appris lundi auprès du cabinet de la wilaya d’Illizi.

Les inondations ayant affecté la région, et qui ne sont pas exceptionnelles, la région étant dans une zone d’Oueds, n’ont pas affecté heureusement les secteurs vitaux, mais ont tout de même causé des dégâts matériels sur les réseaux de routes et d’assainissement, en plus d’infiltrations d’eaux dans certaines habitations.

Des opérations d’urgence ont aussitôt été déclenchées pour évacuer les personnes encerclées par les eaux dans les zones enclavées, pomper les eaux infiltrées dans certaines bâtisses ou entravant la circulation, et réparer des pylônes électriques et les réseaux d’assainissement touchés, selon les services de la wilaya.

Les mêmes services font état aussi de mesures décidées, dans le cadre des programmes communaux de développement (PCD) et de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales, pour la prise en charge de dégâts (routes, réseaux divers et habitations).

Les examens de fin de cycles d’enseignement, primaire et moyen, se sont déroulés normalement, et le transport a été assuré vers les centres d’examen pour les élèves vivant en zones enclavées, a-t-on souligné.

Une cellule de crise a été aussitôt mise en place au niveau de la wilaya d’Illizi et des commissions de suivi au niveau des communes affectées, et le wali d’Illizi, Aissa Boulahya, a signé dimanche une série de décisions visant la réhabilitation des parties détériorées et relevant de différents secteurs (réseaux d’assainissement et d’eau potable, digue de protection de la ville de Djanet des inondations, tronçons routiers).

Une commission, présidée par le directeur des services agricoles, a également été mise en place pour recenser les dégâts ayant affecté l’agriculture (récoltes et ressource animale) et les puits et réseaux d’irrigation dans les régions de Djanet Bordj El-Haouès, et soulever un rapport exhaustif au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche pour leur prise en charge.

Une délégation conduite par le secrétaire général de la wilaya d’Illizi devra se déplacer à Djanet, en compagnie de cadre de différents secteurs, et tenir mardi une rencontre avec la société civile pour s’enquérir de leurs préoccupations et leur donner un aperçu des mesures entreprises par les pouvoirs publics pour la prise en charge des séquelles de ces inondations.

Lire aussi : Inondations à Djanet : les habitants appellent à l’aide (Vidéo)

Samia Boulahlib/APS

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. MES CHERS JOURNALISTES DU JOURNAL ELECTRONIQUE ALG 24 , AVEZ-VOUS RÉALISÉ DES INVESTIGATIONS SUR LE TRAVAIL DE PRÉVENTION ET DE PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES QUE MÉTÉO ALGÉRIE AURAIT RÉALISÉ AVANT LA SURVENUE DES INONDATIONS MEURTRIÈRES A ILLIZI . IL S’EST AVÉRÉ QUE MÉTÉO ALGÉRIE N’AVAIT PAS ÉMIS DES AVIS D’ALERTE MÉTÉOROLOGIQUE POUR ILLIZI AVANT LA SURVENUE DE CETTE CATASTROPHE . LA MAJORITÉ DU PERSONNEL CHARGE DES PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES N’EST PAS SPÉCIALISE EN PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES ( IL EST PROFANE NON SEULEMENT EN LA MATIÈRE MAIS POUR TOUT LE DOMAINE DE LA MÉTÉOROLOGIE AU MÊME TITRE QUE LE DIRECTEUR GENERAL . LA MISE EN CAUSE DE MÉTÉO ALGÉRIE DANS UN PASSE RÉCENT SUR SON TRAVAIL BÂCLÉ DES PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES A PORTE ATTEINTE A LA SÉCURITÉ DES BIENS ET DES PERSONNES DE TOUTE L’ALGÉRIE ET DE SON PEUPLE . PLUSIEURS CATASTROPHES ET INONDATIONS MEURTRIÈRES QUI ONT FRAPPE L’ALGÉRIE DANS LE PASSE ( JE CITE LES INONDATIONS DE BAB – EL-OUED EN 2001 , DE GHARDAIA , DE CONSTANTINE , DE TEBESSA AU MOIS DE SEPTEMBRE 2018 ET DE NOMBREUSES RÉGIONS DU PAYS AU COURS DES DERNIÈRES ANNÉES ………ETC , N’ONT PAS ÉTÉ PRÉVUES PAR LES PRÉVISIONNISTES DE MÉTÉO ALGÉRIE .
    MONSIEUR HAMMADACHE ( RESPONSABLE DES PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES DE MÉTÉO ALGÉRIE , LE DIRECTEUR GENERAL ( UN IGNARE ET UN PROFANE EN MÉTÉOROLOGIE ) QUI A ÉTÉ DÉJÀ POURSUIVI PÉNALEMENT POUR UNE AFFAIRE DE MAUVAISE GESTION AVEC SON EX: EMPLOYEUR EGSA A RÉCIDIVÉ CETTE MAUVAISE GESTION A LA TETE DE CET OFFICE NATIONAL DE LA MÉTÉOROLOGIE EN CE SENS QU’IL A PRODUIT UNE CONVENTION COLLECTIVE DES TRAVAILLEURS DE 2018 PAR LAQUELLE IL A OFFERT DES EMPLOIS FICTIFS BIEN RÉMUNÉRÉS A UN PERSONNEL HORS FILIÈRE MÉTÉOROLOGIQUE QU’IL A RECRUTE PAR NÉPOTISME , PAR COPINAGE MALSAIN , PAR COOPTATION CORRUPTIBELEMENT MALSAINE ET CLIENTÉLISME MALSAIN MAIS EGALEMENT PAR LA CORRUPTION TOUTE SIMPLE . DE CE FAIT IL A PORTE ATTEINTE AUX SPÉCIALISTES DE LA MÉTÉOROLOGIE ET A LEURS INTÉRÊTS ET LES A RENDU VICTIMES DE MALVERSATIONS PAR LE SABOTAGE DE LEUR CARRIÈRE PROFESSIONNELLE CAR LES ANCIENS MÉTÉOROLOGISTES QUI DISPOSENT DÉJÀ DE PLUS DE 20 ANNÉES DE SERVICE DANS LES SERVICES MÉTÉOROLOGIQUES SE SONT FAIT RÉTROGRADER DE LEUR CATÉGORIES ANTÉRIEURES POUR SE RETROUVER DANS UNE CATÉGORIE DES NOVICES COMME S’ILS VIENNENT D’ÊTRE NOUVELLEMENT RECRUTE
    IL S’AGIT NON SEULEMENT D’UN CRIME ECONOMIQUE MAIS UN CRIME CONTRE LE MONDE DU TRAVAIL ET DU SALARIAT .
    LES 3 HOMMES SUIVANTS : CHERIEF , HAMMADACHE , IHADDEDENE IBRAHIM ( DIRECTEUR GENERAL DE LA MÉTÉO ) DOIVENT ETRE POURSUIVIS PÉNALEMENT POUR LEUR CRIMES ECONOMIQUES ( DÉTOURNEMENT DE L’ARGENT DES TRAVAILLEURS ) ET L’USAGE DE CET ARGENT DÉTOURNÉ ET DES MALVERSATIONS ONT SERVI A FINANCER LA CONSTRUCTION FRAUDULEUSE EN CACHETTE D’UNE VILLA SOMPTUEUSE DANS UN COIN A PEINE VISIBLE SUR LE GRAND TERRAIN QUI ABRITE LES BÂTIMENTS DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE CETTE MÉTÉO ALGÉRIE .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close