En direct

Installation du centre opérationnel chargé de la gestion des événements de Ghardaïa

Le centre opérationnel de sécurité chargé de la gestion de la situation découlant des événements de Ghardaïa a été installé samedi au siège de la wilaya.La cérémonie d’installation s’est déroulée en présence du commandant du 4ème Commandement régional de la Gendarmerie (Ouargla), le général Abdelhafidh Abdaoui, du wali de Ghardaia, Mahmoud Djemaa, et de responsables sécuritaires locaux.Cogéré par un responsable de la Gendarmerie et de la Sûreté nationales, ce centre constitue un poste de commandement qui permet de coordonner le déploiement sur le terrain des éléments de la Gendarmerie et de la Sûreté, dans le but de maîtriser toute tension et éventuellement déclencher l’intervention rapide en cas d’échauffourées, a souligné un responsable sécuritaire lors de la cérémonie. Il s’attellera à rétablir l’ordre public et mettre fin aux échauffourées entre les individus, ainsi qu’à coordonner les interventions et l’évacuation des blessés en cas d’affrontements, a-t-on fait savoir. Un imposant dispositif sécuritaire, estimé à plus de six mille agents des forces de l’ordre, selon la wilaya, a été déployé dans les différents quartiers, rues et points névralgiques de la vallée du M’zab qui compte quatre communes. Un renforcement du dispositif de sécurité a été mis en place pour sécuriser les citoyens et leurs biens, a indiqué le wali de Ghardaia. Pas moins de 28 unités d’intervention rapide de la sûreté (URS), 18 escadrons de la Gendarmerie et trois brigades mobiles, ont été acheminés pour renforcer le dispositif sécuritaire et intensifier le contrôle de toute activité suspecte à Ghardaïa, conformément aux directives du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Tayeb Belaiz, annoncées jeudi dernier à Ghardaïa. Le calme est revenu depuis jeudi soir dans la région du M’zab, à la faveur du renforcement du dispositif sécuritaire et des appels à l’apaisement lancés par les Imams lors de la grande prière du vendredi à Ghardaïa. Les services de la Direction de l’action sociale (DAS), de la Sûreté nationale, de la Gendarmerie et de la Protection civile entameront, à compter de dimanche, des actions de soutien psychologique auprès des jeunes, afin de les persuader de renoncer à la violence, a-t-on appris auprès des services de la wilaya.
 

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *