SociétéAlgérie

Intempéries: Mesures d’urgence pour la prise en charge des sinistrés à In Guezzam

Algérie-La commission interministérielle a annoncé, lundi à la circonscription administrative frontalière d’In Guezzam (420 km à l’extrême-sud de Tamanrasset), une série de mesures d’urgence pour la prise en charge des sinistrés, suite aux intempéries ayant touché cette région ces derniers jours.

Parmi les mesures annoncées par la wali de Tamanrasset, Djilali Doumi à l’issue de la réunion technique tenue suite au constat établi par la commission, la distribution de 100 colis alimentaires et de 400 couvertures au profit des sinistrés. Outre des quotas supplémentaires de couvertures, le premier quota de tentes sera acheminé ce soir après établissement de la liste des sinistrés. Dans le même contexte, 5 grands camions ont été mobilisés pour le drainage des eaux pluviales, parallèlement à 40 agents dépêchés en renfort avec 10 pompes supplémentaires pour renforcer les services de la protection civile. À travers l’inspection de la cité « Abalegh » la plus endommagée, des engins ont été mobilisés pour drainer les eaux accumulées.

Une commission a été chargée d’inspecter les habitations endommagées et celles effondrées. Des mesures ont été prises, à cet effet, par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville en coordination avec les responsables locaux de l’Habitat et les services de l’APC. La ville d’In Guezzam a été divisée en trois (03) départements avec à la tête de chacun un directeur exécutif chargé du suivi sur terrain des opérations d’évaluation de la situation et le suivi de programmes d’urgence, a fait savoir le wali.

Des programmes spéciaux seront mis en place pour faire face aux inondations et une étude pour la protection la ville d’In Guezzam des dangers des inondations des vallées sera élaborée par le ministère des Ressources en eau. Outre la dotation du parc de la commune en le matériel nécessaires dont des camions, des travaux d’entretien des canaux d’assainissement seront effectués en sus des mesures portant drainage des eaux situées aux zones basses. À cet effet, une étude sera élaborée afin de récupérer les programmes d’aménagement de la ville d’In Guezzam et une fiche technique d’urgence sera établie.

Cette réunion technique a constitué une occasion pour la mise en place de programmes pratiques pour prendre en charge les préoccupations des citoyens d’In Guezzam. Le problème des eaux accumulées dans la ville a constitué une mesure d’urgence. D’autres mesures seront initiées à la lumière des propositions des citoyens et toutes les décisions prises seront mises en œuvre et suivies sur terrain en coordination avec les départements ministériels concernés et la wilaya de Tamanrasset qui a mobilisé tous les moyens nécessaires pour pallier cette conjoncture, a indiqué l’Inspecteur général du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Abderrahmane Sidini.

Dépêchée à In Guezzam sur instruction du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, cette commission est composée de responsables centraux des ministères de l’Intérieur, des Collectivités locales, et de l’Aménagement du territoire, des Ressources en eau, des Transports et des Travaux publics, de la Santé, de la Population, et de la Réforme hospitalière, et l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Toujours dans l’urgence,dirigeants incapables de prévoir et prévenir. Ne laissez pas les gens construire sur des lits d’oueds,construire sur les collines,faire planter des arbres,des lilliards d’arbres. C aux ministres,walis,dairas…de donner c instructions. Quand on voit c lots de maisons basses collées les unes aux autres sans espaces verts,pas un arbre!!! Ne serait-ce que pour mettre sa tête à l’ombre! Désolation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close