Economie

Intense activité de Benkhalfa aux assemblées annuelles du FMI et de la BM à Lima

Le ministre des Finances Abderrahmane Benkhalfa a eu une intense activité lors des travaux des assemblées annuelles de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI) qui se tiennent à Lima (Pérou), (7-11 octobre), selon un communiqué du ministère.

     Benkhalfa a pris part à la réunion du groupe des Vingt-quatre pour les questions monétaires et le développement (G24) dédiée principalement à la thématique du financement pour le développement et les infrastructures.

    S’appuyant sur les conclusions de la conférence d’Addis-Abeba tenue en juin 2015, le ministre a mis en avant les efforts déployés par les pays africains en matière de gouvernance et de mobilisation des ressources de financement dans le cadre des initiatives du NEPAD, indique le communiqué.

   Benkhalfa s’est également attardé sur l’action concrète et permanente de solidarité de l’Algérie à l’égard des pays africains.

   Lors  de cette réunion, le président de la BM et la directrice générale du FMI “ont confirmé l’intérêt de leurs institutions respectives pour contribuer aux programmes économiques engagés par l’Algérie comme pays pivot de la région”, souligne le ministère des Finances.

   A la séance plénière des assemblées annuelles des deux institutions financières comme aux réunions du Comité monétaire et financier international (CMFI) et du Comité de développement (CD), les discussions se sont focalisées sur les tendances de l’économie mondiale, les incertitudes qui la caractérisent (une reprise économique faible, une volatilité amplifiée sur les marchés financiers, une faiblesse des cours des matières premières) et l’impératif pour les pays producteurs de matières premières et d’hydrocarbures de réajuster leur démarche et politique économique, selon la  même source.

   Les mesures prises par les pays touchés par cette crise et l’appui assuré par le FMI ont été également au coeur des débats.

   Globalement, trois axes directeurs ont émergé comme objectifs prioritaires lors de ces réunions. Il s’agit de “la croissance inclusive, de l’exigence d’un ciblage des politiques de solidarité sociale et de soutien et l’impératif d’accroître les investissements, mettant à profit les capitaux nationaux et internationaux dans les projets à forte efficience économique”.

   Le ministre des Finances a pris part également à la table ronde sur la nouvelle stratégie de la BM pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) et qui a pour objectif de reconstruire les infrastructures dans les pays touchés par les bouleversements et de faire face à la crise aigue des réfugiés.

Aps

 

 

 

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!