SociétéAlgérie

Interdiction de fumer dans les lieux publics en Algérie

Les pouvoirs publics viennent d’officialiser une nouvelle loi sur la Santé, qui interdit  de fumer dans les lieux publics, à l’exception des lieux spécialement réservés à cet effet et prévoit, en outre, des amendes à l’encontre des contrevenants.  

S’exprimant, dimanche, sur les ondes de la  chaine 3 de la Radio Algérienne, le président du Comité de prévention et de sensibilisation aux dangers du tabagisme, Nouredine Zidouni considère cette loi comme une “avancée” visant la protection des citoyens contre l’”intoxication tabagique”.

Pour le professeur Nouredine Zidouni, il est nécessaire de protéger parallèlement les non- fumeurs soumis à un tabagisme passif “tout aussi dangereux”.

Pour se faire, ce praticien, appelle les autorités locales afin qu’elles facilitent l’installation d’un comité de prévention au sein de chaque wilaya, appuyé de brigades mixtes pour  l’application de cette loi dans tous les espaces publics.

Ce spécialiste indique que les fumeurs devraient avoir des lieux qui leur seront réservés pour fumer, une mesure qui, note-t-il, reste à être codifiée à travers un décret d’application.

Le tabagisme représente un “véritable problème de santé publique” en Algérie et cause plus de 15.000 morts par an, soit une moyenne de 45 décès chaque jour, indique les dernières statistiques .

 

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!