Sports

Interruption des bombardements israéliens sur Gaza pendant 3 heures

  •    "Je peux confirmer qu’il y a une cessation des activités offensives en ce moment afin de faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire et permettre à la population de se réapprovisionner et faciliter le travail des organisations non gouvernementales", a indiqué à l’AFP le porte-parole israélien, Peter Lerner.
  •  
  •    Peu avant, un porte-parole de l’armée avait indiqué que les bombardements sur Gaza cesserait pendant trois heures à partir de 11H00 GMT.
  •  
  •    "Il a été décidé de cesser les bombardements à Gaza entre 11H00 GMT et 14H00 GMT tous les jours à partir d’aujourd’hui", avait déclaré ce porte-parole.
  •  
  •    Une source au ministère de la Défense a précisé que cette suspension concernait Gaza-ville et ses environs seulement et non pas toute la bande de Gaza. L’armée a prévenu qu’elle riposterait à d’éventuels tirs palestiniens pendant cette pause.
  •  
  •    Quelques heures plus tôt, le cabinet du Premier ministre Ehud Olmert avait annoncé qu’Israël ouvrirait un couloir humanitaire "afin de prévenir une crise humanitaire dans la bande de Gaza".
  •  
  •    Les agences onusiennes et les organisations humanitaires ont dénoncé une crise humanitaire "totale" dans la bande de Gaza, un territoire pauvre et surpeuplé où la population est prise au piège sans possibilité de fuir alors que l’aide d’urgence est entravée par les combats et les hôpitaux débordés.
  •  
  •    L’offensive a provoqué de graves pénuries de denrées, de carburant et d’eau courante ainsi que des coupures d’électricité.
  •  
  •    Israël semble ainsi répondre favorablement à une initiative du président égyptien Hosni Moubarak destinée à mettre fin aux combats dans la bande de Gaza entre les troupes israéliennes et le mouvement islamiste Hamas, qui sont entrés dans leur douzième jour mercredi.
  •  
  •    Sur le terrain, les attaques israéliennes ont baissé d’intensité ces dernières heures après une journée sanglante au cours de laquelle des dizaines de civils ont été tués, dont une cinquantaine dans des écoles de l’ONU touchées par des frappes. 
  •  
  •    Une attaque particulièrement meurtrière, à Jabaliya (nord), a tué 43 Palestiniens dans une école des Nations unies, selon les services d’urgences palestiniens.
  •  
  •    L’ONU a démenti mercredi la présence de combattants palestiniens dans cette école après qu’Israël eut affirmé que ses forces avaient riposté à des tirs d’obus depuis l’établissement.
  •  
  •    L’offensive israélienne a coûté jusque-là la vie à au moins 685 Palestiniens et fait plus de 3.000 blessés depuis son lancement le 27 décembre, selon les services d’urgence palestiniens.
  •  
  •    Le cabinet de sécurité israélien s’est réuni mercredi à Jérusalem pour discuter des suites de l’opération militaire à Gaza.
  •  
  •    
  •    
  • Ennahar/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close