Monde

Irak: 2 morts dans des heurts, rassemblement armé près d'un QG de sécurité

  Deux membres d’une tribu sunnite  ont été tués samedi dans des heurts près de Ramadi tandis que des centaines  d’hommes armés se sont rassemblés devant le quartier général de la sécurité de  cette ville, a annoncé la police.    Toujours près de Ramadi, chef-lieu de la province d’Anbar à l’ouest de  Bagdad, des hommes armés ont pris une patrouille en embuscade et enlevé 10  membres des forces de sécurité, selon le colonel de police Naif al-Chlaybaoui.    En début de matinée près de Ramadi, les forces de sécurité ont tenté  d’interpeller Mohammed Khamis Abou Risha, recherché pour la mort de cinq  soldats, mais se sont heurtées à la résistance d’hommes en armes de la tribu  dont deux sont morts dans ces affrontements.    Mohammed Khami, un neveu de Cheikh Ahmed Abou Risha, un puissant chef  tribal qui soutient les manifestants sunnites anti-gouvernement et qui a aussi  été à la pointe du combat contre Al-Qaïda dans cette province depuis 2007, a  confirmé à l’AFP la mort de deux membres de sa tribu.    Peu après, des centaines d’hommes armés ont commencé à se rassembler devant  les entrées du quartier général des forces de l’ordre à Ramadi, selon un  capitaine de police, qui n’était pas en mesure de dire si cette démonstration  de force était liée aux heurts précédents.    La tension monte entre le gouvernement de Nouri al-Maliki, de confession  chiite, et la minorité sunnite du pays qui accuse les autorités de stigmatiser  leur communauté, en procédant à des arrestations et en accusant ses membres de  "terrorisme".    Des manifestations secouent régulièrement plusieurs zones à majorité  sunnite depuis près de cinq mois, en particulier dans la province d’Anbar, et  ont parfois dégénéré en affrontements meurtriers.    Parallèlement, des attentats visant des sunnites ont fait près de 70 morts  vendredi à travers le pays, au lendemain de deux journées particulièrement  meurtrières pour les chiites dans un climat de tension croissante entre les  deux communautés. 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!