Monde

Irak: au moins 26 morts dans l'attaque du camp de l'opposition iranienne

 Au moins 26 personnes ont été tuées et “beaucoup d’autres” ont été blessées lors de tirs de roquettes sur un camp à Bagdad abritant des membres de l’opposition iranienne en exil en Irak, a annoncé vendredi le porte-parole du secrétaire général de l’ONU.

 Ban Ki-moon “condamne l’attaque qui s’est produite hier (jeudi) contre le Camp Hurriya (liberté en arabe, ndlr), près de l’aéroport international de Bagdad, qui a tué au moins 26 habitants et blessé beaucoup d’autres”, a indiqué le porte-parole dans un communiqué, soulignant que ces tirs ont pu également faire des victimes parmi les forces de sécurité irakiennes qui se trouvaient à proximité. Selon des sources au sein des services de sécurité irakiens, au moins 15 roquettes ont été tirées jeudi autour et sur ce camp.

 Le groupe iranien d’opposition Moudjahidines du peuple avait indiqué plus tôt que l’attaque aurait été opérée avec 80 roquettes et fait 23 morts, mais ce bilan n’avait alors pas pu être confirmé de source indépendante.
Il s’agit de la pire attaque depuis leur installation dans le camp après le retrait des troupes américaines de combat d’Irak en 2011.

 Le camp est une ancienne base américaine qui accueille depuis 2011 des centaines de membres des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), un groupe d’opposition en exil depuis la révolution islamique de 1979.
M. Ban a également pressé le gouvernement irakien “d’enquêter promptement” sur cet incident et de traduire ses auteurs en justice. “Il ne peut y avoir d’impunité après de telles attaques”, a-t-il estimé, appelant les autorités irakiennes à leurs “responsabilités d’assurer la sécurité des habitants du camp”.
Il a réitéré l’engagement des Nations Unies à “poursuivre les efforts afin d’aboutir à une solution humanitaire” pour ces réfugiés, et plaidé pour une “accélération du processus de réinstallation” qui est “la seule solution sûre et durable” pour eux.

 Fondés en 1965 avec pour objectif de renverser le Chah puis le régime islamique, les Moudjahidine du peuple ont été chassés d’Iran dans les années 1980 et se sont notamment installés en Irak. Ils avaient soutenu l’Irak de Saddam Hussein lors de la guerre Iran-Irak dans les années 1980.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!