En direct

Irak : au moins 62 membres d’Al-Qaïda tués dans des combats à Al-Anbar

Au moins 62 membres d’Al-Qaida ont été tués vendredi dans des affrontements avec les forces de sécurité et des tribus dans la province d’Al-Anbar dans l’ouest de l’Irak, où les combats font rage depuis lundi.

Les combats entre insurgés et forces de sécurité ont éclaté lundi à Ramadi (est de la province) après le démantèlement d’un camp de protestataires anti-gouvernementaux présenté par le gouvernement comme un "repaire d’Al-Qaida".

Les violences se sont ensuite propagées à la ville proche de Fallouja (extrême-est de la province).

Au moins membres d’Al-Qaida, dont le chef du réseau terroriste à Al-Anbar, ont été tués dans ces affrontements, qui ont duré plusieurs heures, à Ramadi et plus au sud à Khaldiya, a annoncé Ahmad Abouricha, un dirigeant de la milice Sahwa, qui lutte contre le réseau extrémiste en Irak.

Les membres de tribus locales soutenus par la police ont réussi à "nettoyer près de 80% des villes d’Al-Anbar et continuent de pourchasser les membres d’Al-Qaida", selon lui.

La télévision d’Etat avait auparavant indiqué que les forces spéciales du contre-terrorisme avaient "tué deux snipers et brûlé quatre véhicules transportant des terroristes" à Ramadi. Dix autres "terroristes" ont été tués dans la ville, a-t-elle ajouté en citant le commandement militaire à Al-Anbar.

Selon des sources de sécurité, des membres de l"’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL", lié à Al-Qaida) ont pris jeudi le contrôle de la moitié de Fallouja et de plusieurs secteurs de Ramadi. Vendredi, ils ont gagné du terrain à la faveur de combats à l’aube dans le centre de Ramadi, et ont déployé des snipers dans une rue, a indiqué un capitaine de la police.

A Fallouja, où des combats intermittents se déroulaient, un colonel de police a précisé que le quart de la ville restait sous contrôle de l’EIIL, alors que les forces de sécurité et des tribus contrôlent le reste de la cité et ses alentours.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *