Monde

Irak: Les forces irakiennes pilonnent les jihadistes de l'EI assiégés dans Tikrit

   Vendredi 13 mars, des milliers d’hommes encerclaient Tikrit, à 160 km au nord de Bagdad, mais leur avance a été ralentie par les engins explosifs disposés dans la ville par le groupe État islamique (EI). C’est donc par les airs que les militaires irakiens ont décidé d’attaquer les dernières poches de résistance jihadistes.

 

   Un colonel de police, parlant à l’AFP sous couvert de l’anonymat, a soutenu que désormais, la moitié de la ville était aux mains des forces de sécurité aidées par des miliciens chiites et des combattants sunnites. Une information impossible à confirmer dans l’immédiat de source indépendante.

   Deux jours après leur entrée dans Tikrit, "nos forces encerclent les hommes armés dans le centre-ville, mais nous avançons lentement à cause du grand nombre d’engins explosifs", a précisé le colonel de police à l’AFP. Selon lui, les jihadistes auraient truffé Tikrit de pas moins de 10 000 bombes artisanales.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!