Monde

Irak : plus de 60 morts dans une série d’attaques sanglantes

   Ce nouveau bain de sang intervient alors que les responsables politiques cherchent à constituer des alliances en vue de la formation d’un gouvernement, que le Premier ministre sortant Nouri al-Maliki entend continuer à diriger, même si les élections du 30 avril ne lui ont pas donné de majorité claire.

   Les attentats les plus graves ont eu lieu en fin de journée à Mossoul, dans le nord du pays, où deux l’explosion de deux voitures piégées a tué 21 personnes, dont 14 membres des forces de l’ordre.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close