Monde

Irak: une série d'attentats fait au moins 91 morts et 172 blessés

Une vague d’attentats sanglants a fait au moins 91 morts et 172 blessés dans le nord de l’Irak ce lundi. Le réseau terroriste Al-Qaïda est soupçonné. L’Irak à nouveau endeuillé. Une série d’attentats a secoué l’Irak et a fait au moins 91 morts et 172 blessés ce lundi. Il s’agit de la journée la plus sanglante qu’ait vécu le pays depuis plus de deux ans, selon un bilan communiqué par les autorités irakiennes.

Au total, 22 attaques ont touché 14 villes, dont la capitale Bagdad, et ont fait 172 blessés. De nombreux policiers et soldats figurent parmi les victimes de cette série d’attentats, qui intervient en tout début du mois du ramadan. Aucun attentat n’a été revendiqué.

L’attaque la plus sanglante s’est produite à Taji, à 25 km au nord de Bagdad. Une série d’explosions a fait au moins 42 morts et 40 blessés, selon deux sources médicales.

A environ 5h00 (2h00 GMT), des hommes armés ont fait irruption dans une base militaire près de la ville de Doulouiya, à 90 km au nord de la capitale. Un médecin de l’hôpital de Balad, proche de la base, a indiqué que sept soldats ont été tués et deux autres blessés. Un lieutenant de l’armée a pour sa part avancé le chiffre de 15 morts et de deux blessés.

A Kirkouk, capitale de la province du même nom, Touz Khourmatou et Dibis, au moins sept personnes sont mortes et 29 autres ont été blessées dans une série d’explosions. Bagdad n’a pas non plus été épargnée. Dans le bastion chiite de Sadr City, 12 personnes sont mortes dans l’explosion d’une voiture piégée. Deux autres ont péri dans le quartier d’Husseiniyah, lors d’une attaque suivant le même procédé, selon des sources sécuritaire et médicale.

 

 ennaharonline

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!