En directAlgérieSociété

Prière du vendredi 15 juin : Le grand test pour l’islam Malékite (Vidéo)

Algérie – « La république frappera d’une main de fer tous ceux qui tenteraient, encore une fois, d’utiliser l’islam pour faire couler le sang des algériens ».

C’est le message qu’a tenu à faire passer, via la chaîne de télévision Ennahar, le Ministre des affaires religieuses, Mohamed Aissa, à l’attention de la secte wahabo-salafiste  qui revient encore une fois imposer sa  lecture de l’islam.

Sans doute que la tâche du ministre aurait pu être plus simple. Si seulement, en amont, cette secte avait été empêchée de pénétrer la société. Le fait est qu’elle est là. Qu’elle est active. Et qu’elle arrive à vendre son discours à une frange de la société.  Elle a même ses « propres » Imams.

Pour ces derniers, Mohamed Aissa s’est voulu clair. « Ceux qui  ne se conforment pas aux instructions du ministère seront démis de leur fonction d’imam ».

Genèse d’un nouveau rapport de force

Les éternels débats qu’impose le salafo-wahabisme à la société algérienne refont surface à chaque occasion. Objectif : imposer une façon de faire et décrédibiliser les autorités religieuses officielles.

Ces derniers auraient pu être passionnants, voire instructifs, si ce n’était la culture de la violence qui émane de ce courant importé. Et qui, le temps aidant, prend racine dans la société.

Ainsi, après avoir diffusé des tracts interdisant la Zakat El Fitr estimé par les instances religieuses à 120 dinars pour chaque membre de la famille, cette secte tente un autre rapport de force. Il s’agit de faire annuler la prière du vendredi. Ses adeptes considèrent, en effet, que cette dernière n’a pas lieu d’être quant elle coïncide avec la prière de l’Aid.

De fait, la prière de ce vendredi 15 juin aura valeur de test de l’influence de cette secte sur la pratique religieuse en Algérie.

Lire aussi : Date de Aid El Fitr : Mohamed Aissa tacle Bonatiro 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close