Monde

Israël craint des poursuites et reporte une visite de militaires en GB

  •    "Ces militaires ont été invités par la Grande-Bretagne, mais ils resteront en Israël tant que nous ne serons pas sûrs à 100% qu’ils ne feront pas l’objet de poursuites judiciaires dans ce pays", a affirmé à la radio publique Danny Ayalon.
  •  
  •    M. Ayalon a indiqué qu’il doit s’entretenir mardi avec Lady Patricia Janet Scotand of Asthal, Procureur général britannique -actuellement en visite privée en Israël-, de la nécessité d’une réforme du principe de compétence universelle prévu par la législation britannique.
  •  
  •    Celle-ci permet à n’importe quel juge de délivrer un mandat d’arrêt contre une personnalité étrangère en visite au Royaume-Uni, à la demande d’un plaignant, s’il estime qu’elle a pu participer à des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité.
  •  
  •    "Cette législation autorise tous les dévoiements. Elle visait initialement  des criminels nazis, mais les organisations terroristes comme le Hamas (islamiste palestinien) s’en servent aujourd’hui pour prendre en otage les démocraties", a encore déclaré M. Ayalon.
  •  
  •    "Il faut mettre un terme à cette absurdité, qui nuit notamment aux excellentes relations bilatérales israélo-britanniques", a-t-il ajouté.
  •  
  •    Le mois dernier, un tribunal londonien avait émis et retiré un mandat d’arrêt contre Tzipi Livni, chef du parti Kadima d’opposition. Ce tribunal avait été saisi par des associations pro-palestiniennes pour le rôle de Mme Livni en tant que chef de la diplomatie durant l’offensive militaire à Gaza il y a un an.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close