Sports

Israël se défend et c'est au Hamas d'arrêter la violence, selon Washington

  • Elle a aussi dit que l’administration s’employait à rétablir un cessez-le-feu qui serait "viable" et "durable". La secrétaire d’Etat, Condoleezza Rice, a ainsi multiplié les contacts, avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et de nombreux dirigeants étrangers.
  •  
  • "Les Etats-Unis comprennent qu’Israël doive agir pour se défendre", a dit un porte-parole de la Maison Blanche, Gordon Johndroe, en défendant les opérations actuellement menées par Israël comme la réponse à l’intensification des tirs de roquettes du Hamas.
  •  
  • "Israël a signifié clairement qu’il n’entendait pas reprendre Gaza, qu’il veut seulement que les gens du sud d’Israël puissent vivre en paix, sans craindre ce tir de barrage de roquettes", a-t-il dit à Crawford (Texas, sud), où le président George W. Bush s’est retiré dans son ranch pour les fêtes de fin d’année.
  •  
  • Selon M. Johndroe, Israël n’a pas seulement dit publiquement qu’il n’avait pas pour propos de reprendre Gaza, il a aussi transmis le message à son allié américain.
  •  
  • C’est le Hamas qui est responsable de la situation actuelle, a dit M. Johndroe.
  • "Le Hamas doit cesser ses tirs de roquettes sur Israël et accepter d’observer un cessez-le-feu viable et durable pour que les violences actuelles s’arrêtent", a déclaré M. Johndroe.
  •  
  • "C’est ce à quoi doivent oeuvrer toutes les parties, c’est ce à quoi oeuvrent les Etats-Unis", a-t-il ajouté.
  •  
  • M. Bush s’est entretenu avec le roi de Jordanie Abdallah II après l’avoir fait avec le roi Abdallah d’Arabie saoudite, a indiqué M. Johndroe.
  •  
  • Mais c’était sa secrétaire d’Etat qui était aux avant-postes diplomatiques.
  •  
  • Pour tenter de rétablir un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, Mme Rice a parlé au Premier ministre israélien, au secrétaire général de l’ONU, au Premier ministre libanais Fouad Siniora, au Haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère Javier Solana, ainsi qu’à ses homologues français, britannique, canadien, égyptien, saoudien, turc et israélien, a  indiqué le département d’Etat.
  •  
  • Dans le même temps, "nous restons inquiets pour les gens de Gaza et leur situation humanitaire. Nous demandons à toutes les parties impliquées de laisser passer les ravitaillements alimentaires et médicaux", a dit M. Johndroe.
  •  
  •    
  • Ennahar/AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *