En direct

Israël veut retrouver son statut d'observateur à l'Union africaine

L’état de l’occupation israélienne, qui a été membre observateur à l’Union Africaine jusqu’à 2012, année de la dissolution de l’OUA et son remplacement par l’UA, veut retrouver son statut à l’occasion de la visite du président kenyan Uhuru Kenyatta prévue la semaine prochaine, rapporte jeudi le Jerusalem Post.   

“La Palestine a le statut d’observateur à l’Union africaine, tandis qu’Israël n’en a pas, une anomalie que les responsables israéliens devraient réparer la semaine prochaine lors de la visite du président kényan Uhuru Muigai Kenyatta” écrit le journal israélien.

Israël était un membre observateur de l’Organisation de l’unité africaine jusqu’à ce que l’OUA a été dissoute et remplacée par l’Union africaine (UA) en 2002. Puis, sous la pression de l’ancien homme fort de la Libye Mouammar Kadhafi, Israël a perdu ce statut, ce qu’il veut maintenant reprendre, ajoute le quotidien.

Israël se plaint que le statut de membre observateur ait été accordé à la “Palestine” en 2013.

Le président Palestinien Mahmoud Abbas, écrit le Jérusalem Post, a la capacité de s’adresser à l’organisation, et l’a fait dans le passé.

L’Union africaine représente quelque 54 États africains. Israël entretient des relations diplomatiques avec 41 pays africains, et des ambassades dans 11 d’entre eux. Jérusalem exhorte les dirigeants des Etats africains amis pour faire avancer une proposition visant à étendre à nouveau le statut d’observateur à l’Union africaine à Jérusalem.

Ancien ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, qui a visité l’Afrique à deux reprises durant son mandat – la dernière fois en 2014 – a tenté en vain d’évoquer la question au cours de ce voyage.

 “L’Afrique est un objectif important dans la politique étrangère israélienne, et nous allons faire un effort diplomatique pour faire en sorte qu’Israël soit accepté dans les années à venir en tant qu’observateur à l’Union africaine,” avait déclaré Liberman à l’époque.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a récemment parlé de la nécessité de travailler pour un changement d’attitude envers Israël dans les forums internationaux, y compris l’Union africaine.

Netanyahu, dans un discours prononcé dimanche à l’assemblée annuelle de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines à Jérusalem, a déclaré que dans les conversations avec les dirigeants du monde, il leur dit que le moment est venu de traduire les relations bilatérales plus solides en votes dans les instances internationales.

 “Je pense que nous devons insister sur ce point. Nous ne devrions pas être timides à ce sujet.

Nous ne devrions pas accepter qu’il y ait cette étrange dichotomie et dissonance entre l’amitié et les alliances qui sont en cours de construction entre Israël et les nombreux pays et la façon dont ils votent sur Israël dans les forums internationaux “, a-t-il dit.

“Je pense que cela est valable pour l’UE; il est valable pour l’Organisation de l’unité africaine; il est valable pour Amérique latine “, a-t-il ajouté. “Et je pense que nous devrions insister sur ce point, parce que, comme Israël devient un pays aussi important à l’échelle internationale, il est important que cela se reflète dans les forums internationaux.”

Source: The Jerusalem Post

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!