En directAlgérie

Alors que Issad Rebrab demeure en prison, l’usine EvCon de France peine à voir le jour

Algérie – EvCon, l’usine de production de membranes pour le traitement de l’eau que le groupe Cevital envisage d’installer dans les Ardennes, une région située dans le nord-est de la France, connait des difficultés de réalisation.

Selon France Bleu, l’unité qui devrait être implantée sur le site PSA avance au ralenti. Alors que Issad Rebrab demeure en prison, l’investissement phare de Cevital, dont EvCon est une filiale, en France peine à être réaliser.

La mise en détention provisoire de la première fortune algérienne y est pour quelque chose. L’home ne peut recevoir que sa famille à la prison d’El Harrach. Ses marges de manœuvre pour s’occuper de cet investissement sont donc réduites.

« Pour une opération de cette envergure, rien ne semble pouvoir se faire sans le patron du groupe de 18 000 salariés », soutient la radio française. Et d’ajouter, « les relations d’affaires d’Issad Rebrab et ses mouvements de capitaux sont, depuis lors, limités, ce qui ralentit la mise en œuvre du projet ardennais ».

Selon la même source, aucune somme n’a encore été engagée. « Pour installer Cevital dans l’un des bâtiments de l’usine PSA des Ayvelles, il faut profiter de l’arrêt d’activité de la fonderie automobile entre le 29 juillet et le 18 août prochain. Il y a de grosses tours d’usinage numérique à déménager.  Ce vendredi 14 juin 2019, PSA tenait une  nouvelle réunion pour préparer l’intervention », détaille France Bleu

Et d’affirmer, « Pour lancer le projet, il faut 2 millions d’euros afin de libérer le hangar de PSA, et de commencer à installer Cevital. Une paille pour un groupe qui affiche 4 milliards d’euros. Mais rien n’est encore engagé. Des choix techniques restent à arbitrer ».

Ce n’est pas tout. Le plan de financement n’est pas encore bouclé malgré une levée de fonds de 175 millions d’euros. « Mais pour l’heure, pour l’Etat, le dossier présenté à la Banque publique d’investissement reste insuffisant », conclut France Bleu.

Au mois de mars, l’avocat ardennais Ahmed Harir avait indiqué que l’usine sortirait de terre avant la fin 2019. Pour un investissement total de 250 millions d’euros, l’unité EvCon de France devait créer un millier d’emplois.

Tags

Articles en lien

3 Comments

  1. Rabrab est un vrai sioniste, voleur, escroc, corrompu, qui investit en France chez ses maîtres colonialistes français, l’argent du peuple algérien. selon les sources Rabrab est un juif sionisre.
    qu’il pourrisse a habss el harrach, qu’il crève ce voyou zouave voleur.

    1. #Gambino
      Juif sioniste rien que ça ? Connard arrête d’insulter un frère de chahid et les dignes enfants de Taguemount Azouz Béni Douala ya hmar
      Les 18.000 travailleurs et leurs familles que fait vivre Sidek REBRAB par Cevital
      C’est pas des Algériens waqil houma tani c’est des juifs sionistes selon l’epsilon de neurone qui vous sert de cerveau??!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close